Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du participe passé de engager.

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin engagé
\ɑ̃.ɡa.ʒe\

engagés
\ɑ̃.ɡa.ʒe\
Féminin engagée
\ɑ̃.ɡa.ʒe\
engagées
\ɑ̃.ɡa.ʒe\

engagé \ɑ̃.ɡa.ʒe\ masculin

  1. Qui est mis en gage.
    • Une montre engagée au mont-de-piété.
  2. Obligé, qui s’est engagé.
    1. (Par extension) Qui s’est engagé pour une cause.
      • L'appartenance à la littérature engagée est donc beaucoup plus marquée encore dans cet ouvrage que dans les précédents, plus précise aussi. — (Yvonne Turin, Littérature engagée et anticolonialisme européen dans l'Algérie du Centenaire: le cas singulier d'Albert Truphémus, dans la Revue d'Histoire moderne et contemporaine, tome XXIII, 1976, p.618)
      • Il s’agissait moins là de ce qu’il est convenu d’appeler « littérature engagée » que d’une littérature dans laquelle j’essayais de m’engager tout entier. — (Michel Leiris, De la littérature considérée comme une tauromachie, 1945-1946 (préface de L’âge d’homme, 1939), collection Folio, page 14.)
    2. (Par extension) Indisponible, qui s’est engagé par ailleurs.
      • Barrabas, engagé, déclara forfait. — (Alfred Jarry, « La Passion considérée comme course de côte », dans Le Canard Sauvage, 11-17 avril 1903)
      • « Il faut me distraire, voyez-vous, et j’ai pensé que votre amitié voudrait bien m’y aider… Nous sommes le 23, - c’est demain la veille de Noël… êtes-vous engagé pour le réveillon ?… » - « Nullement, » lui répondis-je, « et s’il s’agit de souper avec vous quelque part, j’accepte d’avance, quoique les restaurants du Quartier, cette nuit-là, soient terriblement bruyants… C’est une bousculade, une cohue… » — (Paul Bourget, Un homme d’affaires, 1900)
  3. Qui a pénétré dans.
    • Les trois quarts du cylindre en porte-à-faux étaient facilement reliés au quart engagé dans l’angle, mais encore fallait-il que ce quart engagé fût, à lui seul, aussi lourd que les trois quarts en porte-à-faux ; et c’est pourquoi les murs des tourelles en encorbellement sont très-minces, souvent évidés — (Eugène Viollet-le-Duc, « tourelle », dans Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle, tome 9)
    • Lorsqu’en 1836 on a démoli sous le faubourg Saint-Honoré, pour le reconstruire, le vieil égout en pierre où nous voyons en ce moment Jean Valjean engagé, le sable mouvant, qui est le sous-sol des Champs-Élysées jusqu’à la Seine, fit obstacle au point que l’opération dura près de six mois, au grand récri des riverains, surtout des riverains à hôtels et à carrosses. — (Victor Hugo, Les Misérables, tome V, Livre troisième, chapitre VI, Le fondis)
    • [...] une seule erreur en engendre nécessairement des milliers d'autres dans la suite infinie des raisonnements, et s'il s'agit de choses graves, toute l'activité d'un peuple peut se trouver à un moment donné engagée sur une voie dangereuse. — (Remy de Gourmont, Promenades Philosophiques, Mercure de France, 1913, p. 195)
  4. (Québec) Occupé, en parlant d’une ligne téléphonique.
  5. (Équitation) En parlant d'un cheval, officiellement inscrit comme participant dans une course hippique.
  6. (Équitation) En parlant d'un cheval dans une course hippique, qui a des chances de remporter des gains ou des bonnes places dans une épreuve relativement à ses gains ou ses performances passées, qui court dans une course correspondant à ses aptitudes, qui court dans de bonnes conditions.
    • un cheval bien engagé

AntonymesModifier

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
engagé engagés
\ɑ̃.ɡa.ʒe\

engagé \ɑ̃.ɡa.ʒe\ masculin (pour une femme on dit : engagée)

  1. Personne qui s’est engagée, en particulier en tant que militaire.
  2. (En particulier) Serviteur, servante.

Forme de verbe Modifier

Voir la conjugaison du verbe engager
Participe Présent
Passé (masculin singulier)
engagé

engagé \ɑ̃.ɡa.ʒe\

  1. Participe passé masculin singulier de engager.