FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Siècle à préciser) Du latin intelligibilis, dérivé de intelligere (« comprendre »).

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
intelligible intelligibles
\ɛ̃.te.li.ʒibl\

intelligible \ɛ̃.te.li.ʒibl\ masculin et féminin identiques

  1. Qui peut être compris par l’intelligence, clair pour l'esprit abstrait.
    • Jusqu’ici j’ai taché de me rendre intelligible à tout le monde, mais pour ce traité je crains, qu’il ne pourra être lu que par ceux, qui savent déjà ce qui est dans les livres de Géométrie. — (René Descartes, La Géométrie, texte modernisé de l’édition Victor Cousin.)
    • Cela n’est pas intelligible, dit Philanthe. Non, répondit Eudoxe, ce n’est pas là tout à fait du galimatias, ce n’est que du phébus. — (La manière de bien penser dans les ouvrages d'esprit - 4e dialogue, page 367, Dominique Bouhours, Librairies Associés - Paris, 1771.)
    • Il se remettait alors à jouer avec sa sœur, […] qui parlait déjà plus distinctement que lui, dont les vagues paroles et les idées confuses étaient à peine intelligibles pour ses parents. — (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, Paris, 1832.)
  2. (Philosophie) Qui s’adresse à l’intelligence et non pas aux sens.
    • Les idées de Platon constituent un monde intelligible. La réalité sensible dépend de la réalité intelligible.
  3. Qui peut être compris, perçu distinctement par l’oreille.
    • Parler à haute et intelligible voix. Des sons distincts et intelligibles.

AntonymesModifier

DérivésModifier

TraductionsModifier

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
intelligible intelligibles
\ɛ̃.te.li.ʒibl\

intelligible \ɛ̃.te.li.ʒibl\ masculin

  1. (Philosophie) (Par substantivation de l'adjectif) Ce qui s'adresse à l'intelligence et non pas aux sens.
    • Les intelligibles de la philosophie alexandrine. Le sensible dérive de l’intelligible.

AntonymesModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier