FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(XIIIe siècle)[1] Diez[1] le tire de mal et de l’ancien français haingre (« languissant, faible ») ; heingre, à son tour, lui paraît venir du latin aeger (« malade »)[1], avec l'intercalation de la nasale n. Le bas-latin maliginosus a le sens de « malingre », mais il ne peut donner malingre.

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
malingre malingres
\ma.lɛ̃ɡʁ\

malingre \ma.lɛ̃ɡʁ\ masculin et féminin identiques

  1. Qui est d’une complexion, d’une constitution physique faible et maladive.
    • Je ne sais ce qu’a cet enfant, il est toujours malingre.
    • Les conversations, au Lis de fer, se rémunéraient à des monosyllabes péremptoires grommelées devant un feu malingre. — (Glen Cook, Le Château noir, 1984)

SynonymesModifier

AntonymesModifier

DérivésModifier

TraductionsModifier

AnagrammesModifier

RéférencesModifier

  1. a b et c « malingre », dans Émile LittréDictionnaire de la langue française, 1872–1877 → consulter cet ouvrage

Ancien françaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin malum (« pomme ») et aigre.

Nom commun Modifier

malingre \Prononciation ?\ féminin

  1. Pomme aigre.

RéférencesModifier