FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

De meule.

Verbe 1 Modifier

meuler \mø.le\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Passer (quelque chose) à la meule.
  2. (Par extension) (Figuré) Frapper quelqu’un, le défigurer
    • Le Nain : N’empêche que s’il avait pas fait deux mètres douze, et qu’il avait pas trois copains, je lui aurai meulé sa face ! — (John Lang, Le Donjon de Naheulbeuk, épisode 21)

DérivésModifier

TraductionsModifier

Verbe 2Modifier

meuler \mø.le\ impersonnel 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Argot) Faire froid.
    • J'aurais dû mettre mon manteau, ça meule.
    • Il y a eu une rafale de vent. Nous avons fait le dos rond, serré nos manteaux en nous recroquevillant sur nos tasses. Elle m’a regardé avec une grimace joyeuse.
      Ça meule.
      J’ai souri de ce mot que j’entendais pour la première fois.

      — (Sylvain Prudhomme, Par les routes, Gallimard, Paris, 2019)

PrononciationModifier

BretonModifier

ÉtymologieModifier

 Dérivé de meul avec le suffixe -er.

Nom commun Modifier

Mutation Singulier Pluriel
Non muté meuler meulerien
Adoucissante veuler veulerien

meuler \ˈmøːlɛr\ masculin (féminin : meulerez)

  1. Encenseur, flatteur, laudateur, louangeur.

Forme de verbe Modifier

Mutation Forme
Non muté meuler
Adoucissante veuler

meuler \ˈmøːlɛr\

  1. Impersonnel du présent de l’indicatif du verbe meuliñ.