monosyllabe

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Date à préciser) Emprunté via le latin monosyllabus au grec ancien μονοσύλλαβος (monosullabos) « id. », composé à partir de μόνος (monos) « unique » et syllabe et de συλλαβή (sullabê) « syllabe ».

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
monosyllabe monosyllabes
\mɔ.no.si.lab\

monosyllabe \mɔ.no.si.lab\ masculin et féminin identiques

  1. Qui est composé d’une seule syllabe.
    • C’est un mot monosyllabe.

SynonymesModifier

AntonymesModifier

TraductionsModifier

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
monosyllabe monosyllabes
\mɔ.no.si.lab\

monosyllabe \mɔ.nɔ.si.lab\ féminin ou masculin, l’usage hésite

  1. Mot qui a une seule syllabe.
    • L disparaît à la fin des monosyllabes ciel, fil, miel, poil, sel, etc., qui se prononcent « cié, fî, mié, poué, sai », et dans un grand nombre d'autres mots terminés en el, il, cl, ul : […]. — (E. de Chambure, Glossaire du Morvan, Paris, H. Champion & Autun, Dejussieu père & fils, 1878, p.11)
    • J’allais, sans doute, murmurer des paroles inutiles quand un monosyllabe rude rompit le charme :
      « Halte ! »
      — (Maurice Dekobra, La Madone des sleepings, 1925, réédition Le Livre de Poche, page 19)
    • Pour illustrer de façon spectaculaire ce phénomène, Damourette et Pichon, les illustres auteurs de L'Essai de grammaire de la langue française, observent que le titre du roman de George Sand Elle et lui ne peut être traduit littéralement en hongois, car elle et lui s'y traduisent par le même mot, le monosyllabe ö. — (Arrivé Michel. Coup d'œil sur les conceptions du genre grammatical. In: Comptes rendus des séances de l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, 141ᵉ année, N. 1, 1997. pp. 81-96. → lire en ligne)
    • C’est un dialogue composé de répliques extrêmement brèves (parfois une monosyllabe) qui s’enchaînent très rapidement. — (Types de paroles théâtre → lire en ligne)
    • Mais je ne suis pas un petit sauvage à la Rousseau moi, je suis plutôt du genre rustre qui ne tolère qu’un regard, un souffle ou une monosyllabe d’approbation quand il murmure ses injonctions. — (Monsieur Méchant (pseudonyme), Le coin des thérapies et des confessions… – Déculottées.fr, 22 mai 2021 à 08:51 → lire en ligne)
    • Selon lui, le premier mot prononcé par l'homme serait la monosyllabe tik («doigt») ou aq'wa («eau»), appartenant à 32 familles de langues et proto-langues reconnues par la majorité des linguistes. — (Jacques Leclerc, L'origine des langues, 06 mai, 2021 → lire en ligne)
    • Lorsqu'une monosyllabe est composée d'une Consonne initiale et d'une consonne finale sans voyelle la voyelle โ–ะ (au) lui est implicitement associée. — (thaifr, Les monosyllabes → lire en ligne)

AntonymesModifier

DérivésModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier