FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Siècle à préciser) Du latin naris, variante de nasus par rhotacisme qui nous donne nez, nase.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
narine narines
\na.ʁin\

narine \na.ʁin\ féminin

  1. Chacune des deux ouvertures du nez par lesquelles l’homme respire et perçoit les odeurs.
    • Elle avait l’âme de son regard de feu, l’esprit de ses lèvres brillantées par ses dents prestigieuses, la pensée de son front sublime, la fureur de ses narines toujours prêtes à hennir. — (Honoré de Balzac, Les Paysans, 1845, première partie, chapitre onzième)
    • Les odeurs forestières, senteurs adorées par les âmes friandes de poésie à qui plaisent les mousses les plus innocentes, les cryptogames les plus vénéneux, les terres mouillées, les saules, les baumes, le serpolet, les eaux vertes d’une mare, l’étoile arrondie des nénuphars jaunes ; toutes ces vigoureuses fécondations se livrent à vos narines en vous livrant toute une pensée, leur âme peut-être. — (Honoré de Balzac, Les Paysans, 1845, première partie, chapitre premier)
  2. Il se dit aussi en parlant d’un grand nombre d’animaux.
    • Les narines d’un cheval, d’un taureau.

SynonymesModifier

Apparentés étymologiquesModifier

DérivésModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

AnagrammesModifier

Modifier la liste d’anagrammes

Voir aussiModifier

  • narine sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier