Étymologie

modifier
(1550) D’outil.

outiller \u.ti.je\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Fournir d’outils.
    • Bien outillé.
    • Mal outillé.
  2. (Sens figuré) Pourvoir bien ou mal quelqu'un ou quelque chose de ce qui lui serait nécessaire pour ce qu’il entreprend.
    • Le cas des politiciens incapables est un peu différent. Les kakistocraties (les plus mauvais gouvernements) prolifèrent dans des systèmes politiques dégradés et chaotiques qui éconduisent les vrais talents et ouvrent la voie aux individus de la pire espèce ou à ceux qui sont le moins outillés pour gouverner. — (Moisés Naím, « Quand les gouvernements cumulent crapulerie et incompétence », traduit par Micha Cziffra, 10 juin 2018, sur Slate (www.slate.fr))
    • Est-ce que la Santé publique était suffisamment préparée et outillée pour faire face à une telle crise ? — (Rémi Nadeau, M. Legault, une enquête publique est inévitable, Le Journal de Québec, 13 février 2021)
    • Grâce à l’éducation qu’il a reçue, il est bien outillé pour la vie. — Vous n’êtes pas assez bien outillé pour réussir dans cette entreprise.

Traductions

modifier

Prononciation

modifier

Anagrammes

modifier

Modifier la liste d’anagrammes

Références

modifier