parturiente

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1598) Du latin parturiens, du latin parturire (« accoucher »), dérivé de parere, partum (« accoucher, accouchement »).

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
parturiente parturientes
\paʁ.ty.ʁjɑ̃t\

parturiente \paʁ.ty.ʁjɑ̃t\ féminin

  1. (Médecine) Accouchée, femme qui accouche.
    • Malheureusement au bout de quinze jours Roberte n’avait recouvré aucune lucidité et la parturiente dut être dirigée sur la maternité spéciale des aliénées, où elle accoucha d’un enfant mort. — (Hervé Bazin, La Tête contre les murs, 1949, Le livre de poche, éd. 1964, p. 141)
    • Encore un accouchement. […] Un gringalet au regard d’épagneul breton, à coup sûr le mari, tout pâle, étreint la main de la parturiente qui en retour la lui broie. — (Bernard Werber, Nous les Dieux, Albin Michel, 2004, page 66.)

Apparentés étymologiquesModifier

TraductionsModifier

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
parturiente parturientes
\paʁ.ty.ʁjɑ̃t\

parturiente \paʁ.ty.ʁjɑ̃t\ féminin

  1. (Médecine) Qui accouche, qui met bas.
    • Isolement des vaches parturientes hors de l'étable commune. — (Wolkowitsch, Élevage, 1966)

RéférencesModifier

PortugaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin parturiens.

Nom commun Modifier

parturiente féminin

  1. Parturiente.