passer l’arme à gauche

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du fait que le duelliste (généralement droitier) prend son arme de la main gauche une fois vaincu.
Traditionnellement le coté gauche est souvent considéré comme le coté du mal, dans ce cas la mort, contrairement au coté droit représentant la droiture.

Locution verbale Modifier

passer l’arme à gauche \pa.se laʁ.m‿a ɡoʃ\ (se conjugue → voir la conjugaison de passer)

  1. (Figuré) Mourir.
    • Avant de passer l’arme à gauche, Guy Hocquenghem se venge dans l’écriture de l’échec de sa révolution de bluettes. — (Anna Alter & ‎Perrine Cherchève, L’Amour à gauche, La Martinière, 2013)
    • Mais vous voyez bien, fait Marie à sa mère et à sa tante, vous voyez bien que le pauvre innocent va passer l’arme à gauche plus intéressés qu’ils sont au bagout de Mesmin qu’à s’occuper de Coquelicot. — (Robert Marteau, Dans l’herbe, 2006)
    • Ce salaud a passé l’arme à gauche avant que j’aie eu le temps de l’interroger. Dommage... — (Pierre Lucas, Police des mœurs, vol.18: La Vénus de Venise, Vauvenargues/Presses de la Cité, 2014)

SynonymesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

  • France (Saint-Maurice-de-Beynost) : écouter « passer l’arme à gauche [Prononciation ?] »
  • France (Toulouse) : écouter « passer l’arme à gauche [Prononciation ?] »
  • France (Lyon) : écouter « passer l’arme à gauche [Prononciation ?] »

Voir aussiModifier