FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin peditare (« aller à pied »), de pedes.

Verbe Modifier

piéter \pje.te\ intransitif ou pronominal 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Jeu) Tenir le pied à l’endroit qui a été marqué, au jeu de boule ou de quilles.
  2. (Chasse) Aller sur ses pieds, courir au lieu de voler, en parlant des oiseaux.
  3. (Vieilli) (Pronominal) Se raidir contre, résister avec force.
    • Corentin rageait d’être condamné à l’inaction, et se piétait contre l’envie de forcer la retraite où se terrait sa belle sirène de Landemer. — (Claude Izner, Le talisman de la Villette, 2006, chapitre VI)
    • Il se piéta devant elle… Léontine sentit qu’elle s’évanouissait. — (Francis Carco, L’Homme traqué, ch. VII, Éditions Albin Michel, Paris, 1922p. 84)
    • Il se piéta, les deux poings sur les hanches. — (Julien Green, « Moïra », 1950, réédition Le Livre de Poche, page 25)
  4. (Auvergne)transitif Attendre. [1]

DérivésModifier

TraductionsModifier

RéférencesModifier

  • [1] Claude Blum (sous la direction de), Les thématiques Littré : Le vocabulaire du français de province, Éd. Garnier, 2007.
  • [1] Loïc Depecker, Les mots des régions de France, Éd. Belin, 1992.

PrononciationModifier

RéférencesModifier