Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Adjectif 1, Nom 1) L’origine du terme est encore peu certaine. Après avoir désigné les Maghrébins d’Algérie par référence aux chauffeurs de bateaux algériens travaillant pieds-nus dans la soute à charbon, il s’est appliqué aux rappatriés européens (de souche espagnole, française ou italienne...nés en Algérie française vers la France après le mouvement d'indépendance) en référence aux guêtres portées par les soldats français ?).

L'origine est discutée. Elle pourrait provenir des autochtones désignant les chaussures noirs des employés.

Nom commun 1 Modifier

Singulier Pluriel
pied-noir pieds-noirs
\pje.nwaʁ\

pied-noir \pje.nwaʁ\ masculin (pour une femme on dit : pied-noire) ou masculin et féminin identiques

  1. Français qui vivait en Algérie lors du temps de la colonisation française de celle-ci.
    • Jamais je n’oublierai la foule de ces Français mêlés aux Pieds-Noirs qui, de Nice à Amiens, sont venus exprimer leur amitié aux musulmans fidèles à la France, […]. — (Bachaga Boualam, Les Harkis au service de la France, p. 15, France-Empire, 1963)
    • Dans une large mesure, l’attitude volontairement dévalorisante des pouvoirs publics et le rejet souvent affiché par les métropolitains vont cristalliser en ces pieds-noirs le sentiment d’être une communauté opprimée. D’ailleurs, ce terme de “pied-noir”, refusé dans un premier temps puis relevé comme un défi par les Français d’Algérie, renvoie à celui qui a souffert dans sa chair et dans son âme. — (Jean-Jacques Jordi, Les pieds-noirs, constructions identitaires et réinvention des origines, www.ldh-toulon.net)
    • Ces univers sont très hétérogènes : quoi de commun entre l’Antillais, le fils de pied-noir né sous le soleil du Maghreb, le Vosgien de souche ? Et pourtant, il y a bien un « je ne sais quoi » de commun entre eux, à commencer par la langue - c'est ce qui fait que nous sommes une nation. — (Vincent Bastien, ‎Pierre-Louis Dubourdeau & ‎Maxime Leclère, La marque France, Presses des Mines, 2011, part.1)
    • […], nous nous sommes rendus à Marseille à la rencontre de pieds-noirs européens, « chrétiens », qui se regroupent dans des associations culturelles dont la principale vocation est précisément de maintenir en activité la « nostalgérie ». Ces pieds-noirs ont la réputation d'être dans l'ensemble antisémites, et de fournir au Front national une base électorale non négligeable, surtout dans les départements de la Région PACA ([…]). — (Michel Wieviorka, La tentation antisémite, éd. Robert Laffont, 2005, chap. 17)

SynonymesModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

Nom commun 2Modifier

Invariable
pied-noir
\pje.nwaʁ\

pied-noir \pje.nwaʁ\ masculin

  1. Langue algonquienne des Plaines, parlée au Canada, dans le sud de l’Alberta et aux États-Unis, dans le nord-ouest du Montana.
    • Or, la neige s’appelle kona en langue crise, kônn en algonquin et en pied-noir, kânn en aléoute, kannir, kannerk et kannirk dans les dialectes des Esquimaux occidentaux et septentrionaux. — (Émile Fortuné Stanislas Joseph Petitot, Origine asiatique des Esquimaux : nouvelle étude ethnographique, 1890)

SynonymesModifier

TraductionsModifier

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin pied-noir
\pje.nwaʁ\

pieds-noirs
\pje.nwaʁ\
Féminin pied-noire
ou pied-noir
\pje.nwaʁ\
pieds-noires
ou pieds-noirs
\pje.nwaʁ\

pied-noir \pje.nwaʁ\

  1. Relatif à la population d’origine européenne de l’Algérie coloniale.
    • La “communauté” pied-noire est dans ses structures sociales bien différente de celle des Français d’Algérie […] Quelques grosses, et même très grosses fortunes dans l’armement maritime, les céréales, le vin et l’alfa. Mais dans l’ensemble, le peuple pied-noir est de condition modeste, à la limite de la pauvreté. — (Jean-Jacques Jordi, « Les pieds-noirs, constructions identitaires et réinvention des origines »)

Voir aussiModifier

RéférencesModifier

  • Cet article comporte des éléments adaptés ou copiés de l’article de Wikipédia en français : pied-noir (langue), sous licence CC-BY-SA.