Voir aussi : ré-intégrer

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Siècle à préciser) Du latin redintegrare devenu reintegrare en bas latin.

Verbe Modifier

réintégrer \ʁe.ɛ̃.te.ɡʁe\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Droit) Remettre, rétablir quelqu’un dans la possession d’une chose dont il avait été dépossédé.
    • Out-el-Kouloub, quant à elle, n’est pas à proprement parler une femme engagée politiquement. Elle se préoccupe du politique en luttant contre les aliénations de l’être afin de réintégrer la femme dans la vie de la cité. — (Élodie Gaden, Out-el-Kouloub, romancière égyptienne, musulmane, de langue française : l'altérité culturelle au sein de l’histoire littéraire des femmes françaises, dossier n° 7, LHT, 1er janvier 2011)
    • Il a été réintégré par arrêt dans cette terre.
    • On l’a réintégré dans la possession, dans la jouissance de ses biens.
    • Il fut réintégré dans ses droits.
  2. Rentrer, revenir dans l'endroit où l'on doit être.
    • Réintégrer le domicile conjugal.
  3. (Familier) Rétablir dans son emploi, dans sa fonction.
    • Les patrons répondent alors par le licenciement de tous les ouvriers, plongeant toute une population dans la misère. […]. Après un conflit très dur qui durera jusqu'au 18 octobre, une partie seulement des ouvriers sera finalement réintégrée après avoir obtenu les augmentations de salaire de 6 à 10%. — (François Auvray, 1936, ils ont osé, ils ont gagné: histoire des grèves en Seine-Inférieure, Institut CGT d'histoire sociale de Seine-Maritime, 2006, p. 85)
    • Après des démarches administratives pour être réintégré, je reste dans l'Académie de Nancy-Metz mais je n'ai plus mon poste gérômois. — (Stessy Speissmann redevient enseignant, Vosges Matin, 15 mai 2016)

DérivésModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier