FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(XIIIe siècle) Du bas latin ragĕre (« mugir, beugler »).

Verbe Modifier

raire \ʁɛʁ\ intransitif 3e groupe (voir la conjugaison)

  1. (Chasse) Crier lors du rut, en parlant de divers cervidés, tels le chamois, le cerf, ou le daim.
    • Peu de temps après que les cerfs ont bruni leur tête, ils commencent à ressentir les impressions du rut ; les vieux sont les plus avancés : dès la fin d'août et le commencement de septembre, ils quittent les buissons, reviennent dans les forts, et commencent à chercher les bêtes ; ils raient d'une voix forte ; le col et la gorge leur enflent […]. — (Georges-Louis Leclerc de Buffon, Histoire naturelle des animaux, « Le Cerf », in Œuvres, Bibliothèque de la Pléiade, 2007, page 715.)
    • Et l’on entend quand le vent s’apaise, raire un vieux dix-cors. — (Chant traditionnel)

SynonymesModifier

DérivésModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

AnagrammesModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier

Ancien occitanModifier

 

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Verbe Modifier

raire

  1. Rayer, retrancher.
  2. Trancher, couper.
  3. Raser, racler, effleurer.

DérivésModifier

VariantesModifier

RéférencesModifier

  • François RaynouardLexique roman ou Dictionnaire de la langue des troubadours, comparée avec les autres langues de l’Europe latine, 1838–1844