Étymologie

modifier
Dérivé de emo, avec le préfixe re-, red-.

redimō, infinitif : redimere, parfait : redēmī, supin : redemptum \Prononciation ?\ transitif (voir la conjugaison)

  1. Racheter, acheter de nouveau, acheter en retour, racheter par une rançon : délivrer, sauver, dégager.
    • redimere captivos ab hoste — (Cicéron)
      racheter des prisonniers à l'ennemi.
    • redimere pacem annuo tributo — (Curt.)
      acheter la paix par un tribut annuel.
    • redimere mutuam dissimulationem mali — (Tacite. Agr. 6)
      acheter la réciprocité du silence.
  2. Acheter (une chose à laquelle on a droit), acquérir (comme compensation), obtenir.
    • auro redimere jus sepulcri — (Ovide. M. 13, 472)
      acheter à prix d'or le droit de sépulture.
  3. Racheter (un mal), écarter, détourner.
    • nec te pugnantem tua forma redemit — (Ovide. M. 12, 393)
      et toi, au combat, ta beauté ne t'a pas sauvé.
  4. Racheter une faute, compenser.
    • redimere aliquem suo sanguine ab Acheronte — (Nep. Dion, 10, 2)
      racheter quelqu'un de la mort au prix de son sang.
  5. Prendre à ferme, affermer, être adjudicataire, se charger d'une entreprise.
    • redimere picarias de censoribus — (Cicéron. Brut. 22, 85)
      tenir des censeurs l'exploitation de la poix.

Note : Par convention, les verbes latins sont désignés par la 1re personne du singulier du présent de l’indicatif.

Synonymes

modifier

Dérivés

modifier
  • rĕdemptĭo (« rachat, rançon - marché, trafic - prise à ferme, prise à bail, adjudication - rédemption des péchés »)
  • rĕdempto, rĕdemptĭto (« racheter »)
  • rĕdemptŏr (« entrepreneur fermier, adjudicataire, soumissionnaire - le Rédempteur »)
  • rĕdemptrix (« celle qui rachète »)
  • rĕdemptūra (« entreprise de travaux publics ou adjudication des travaux publics »)
  • rĕdemptus (« racheté, compensé, affermé, entrepris moyennant un salaire, gagé, salarié, soudoyé »)

Dérivés dans d’autres langues

modifier

Références

modifier