FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

De quinter, avec le préfixe re-.

Verbe Modifier

requinter \ʁə.kɛ̃.te\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : se requinter)

  1. Avoir de nouveau une quinte de toux. (Il n’a été trouvé qu’une seule attestation littéraire.)
    • Je vais requinter. J’ai beau me foutre des suppositoires, c’est comme si je chantais. — (Georges Perros, Michel Butor, Jean Roudaut, Lettres à Michel Butor, 1956-1967‎, 1982, page 190)
  2. (Pronominal) Variante de requinquer (se requinquer, c’est retrouver une nouvelle santé).
    • Il est indispensable de se requinter avant de démarrer la nouvelle étape de notre randonnée.

NotesModifier

  • Il a été trouvé plusieurs exemples d’utilisation de ce verbe sur Internet.

PrononciationModifier

RomancheModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Verbe Modifier

requinter

  1. Raconter.
    • E gnand els giò dal munt, als scumandet Gesu da requinter ad alchün què, ch’ els avaivan vis, oter co cur il Figl del crastiaun füss resüsto dals morts. : Comme ils descendaient de la montagne, il leur fit commandement de ne raconter à personne ce qu’ils avaient vu, sinon quand le Fils de l’homme serait ressuscité des morts. — (Évangile selon Saint Marc, Chapitre IX, verset 9)