subsister

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin subsistere dérivé de sistere avec le préfixe sub-.

Verbe Modifier

subsister \syb.zis.te\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Exister encore, continuer d’être ; dans ce sens, ne peut se dire que des choses.
    • Les pyramides d’Égypte subsistent depuis bien des siècles.
    • La plupart des grands édifices des romains ne subsistent plus.
    • Le Panthéon subsiste en son entier à Rome.
  2. Demeurer en force et en vigueur ; se dit particulièrement des lois, des traités qu’on invoque, des propositions qu’on avance, etc.
    • Cette loi subsiste encore.
    • On a révoqué cette ordonnance, elle ne subsiste plus.
    • Tant que les traités subsisteront.
    • Malgré vos objections, ma remarque subsiste.
    • L’amitié ne peut subsister sans l’estime.
  3. Vivre et s’entretenir.
    • Quant à ceux qui, dans ce monde de richards, n'ont pour subsister que leurs salaires, il enragent, ils maugréent; ils se considèrent comme des déshérités. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier