FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Date à préciser) Du latin emittere « envoyer dehors, produire ».

Verbe Modifier

émettre \e.mɛtʁ\ transitif 3e groupe (voir la conjugaison)

  1. Produire en envoyant hors de soi.
    • Il ne savait aucune des paroles du grand choral de Luther, mais il ouvrait toute grande sa bouche et émettait des sons vastes, graves et partiellement harmonieux… — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 263 de l’édition de 1921)
    • Le téléphone d’où est passé l’appel est immédiatement localisé. La communication a été émise depuis une cabine téléphonique située au lieu-dit La Commodité, sur la RN 7 à Solterre dans le Loiret. — (Élise Galand & Romain Icard, Suzy contre mon gros loup, Privé, 2005, p. 67)
    • Cet animal s'oriente dans l’espace par écholocation : il émet des sons de très haute fréquence et utilise l’écho renvoyé par les obstacles ou les proies pour les localiser. — (Olivier Raurich, Science, méditation et pleine conscience, Chêne-Bourg : Jouvence Éditions, 2017)
    • Le bouturage est employé pour multiplier des espèces dont les rameaux émettent des racines avec une grande facilité, comme le cassissier, le châtaignier, le figuier, le groseillier, le noisetier et la vigne. — (Daniel Brochard et Jean-Yves Prat, Le traité Rustica des arbres fruitiers, éditions Rustica, 2020, ISBN 978-2-8153-1533-3)
  2. (Figuré) Exprimer, prononcer, proposer.
    • Émettre un vœu, un avis, une proposition.
  3. (Finance) Mettre en circulation.
    • Le gouvernement émit du papier-monnaie. — La banque d’état n’émettra pas de nouveaux billets. — Cette compagnie de chemin de fer a émis un grand nombre d’obligations.

DérivésModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier

AnagrammesModifier