Ouvrir le menu principal

Sommaire

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Vers 1300) De l’ancien français effimere. Emprunt savant au grec ancien ἐφημέριος, ephếmerios (« qui ne dure qu’un jour »). Effimere fut réécrit ephemere (puis éphémère) pour mieux conformer à l’orthographe grecque.

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
éphémère éphémères
\e.fe.mɛʁ\

éphémère \e.fe.mɛʁ\ masculin et féminin identiques

  1. Qui ne dure qu’un jour.
    • Insecte éphémère. Fleur éphémère. Fièvre éphémère.
    • J’admirais dans les gouttières quelques végétations éphémères, pauvres herbes bientôt emportées par un orage ! — (Honoré de Balzac, La Peau de chagrin, 1831)
  2. (Par extension) Qui n’a qu’une très courte durée.
    • Calme et douce comme ces petits lacs purs que les pluies laissent au printemps pour un instant dans les éphémères prairies africaines, et où rien ne se reflète, sauf l’azur infini du ciel sans nuages… — (Isabelle Eberhardt, Yasmina, 1902)
    • Dès 1818, le vélocipède du baron Karl Drais von Sauerbroom avait été le support d’une mode éphémère et extravagante parmi les dandys et les aristocrates de Paris et de Londres. — (Monique de Saint Martin, L’espace de la noblesse, Métailé, 1993, page 145)

SynonymesModifier

AntonymesModifier

DérivésModifier

Apparentés étymologiquesModifier

TraductionsModifier

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
éphémère éphémères
\e.fe.mɛʁ\

éphémère \e.fe.mɛʁ\ masculin

  1. (Entomologie) (Nom courant) Éphéméroptère.

TraductionsModifier

PrononciationModifier

  • Suisse (canton du Valais) : écouter « éphémère »

Voir aussiModifier

RéférencesModifier