FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Date à préciser) Mot dérivé de passage, avec le suffixe -er.

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin passager
\pa.sa.ʒe\
ou \pɑ.sa.ʒe\
passagers
\pa.sa.ʒe\
ou \pɑ.sa.ʒe\
Féminin passagère
\pa.sa.ʒɛʁ\
ou \pɑ.sa.ʒɛʁ\
passagères
\pa.sa.ʒɛʁ\
ou \pɑ.sa.ʒɛʁ\

passager \pa.sa.ʒe\ ou \pɑ.sa.ʒe\

  1. Qui ne s’arrête pas dans un lieu ; qui ne fait que passer.
    • Louise était un de ces oiseaux volages et passagers qui, par fantaisie et souvent par besoin, font pour un jour, ou plutôt une nuit, leur nid dans les mansardes du quartier latin. — (Henry Murger, Scènes de la vie de bohème, 1848)
    • Les habitants passagers des garnis qui constituent la population nomade de Paris ne représentent malheureusement pas à eux seuls la population misérable. — (Paul-Gabriel d’Haussonville, L’Enfance à Paris, 1879, Calmann-Lévy, page 231)
    • Bien entendu, il fallait encore lui pardonner quelques escapades au Marais où venaient s’abattre à ce moment de l’année d’immenses bandes d’oiseaux passagers. — (Ernest Pérochon, Les Gardiennes, 1924, réédition Les Moissons, 2021, page 173)
  2. (Sens figuré) Qui est de peu de durée.
    • Avant la paix d’Amiens, cet Anglais avait résolu le problème de couvrir le buste sans assommer le corps de cet affreux carrick qui finit aujourd’hui sur le dos des vieux cochers de fiacre ; mais comme les fines tailles sont en minorité, la mode du spencer pour homme n’eut en France qu’un succès passager, quoique ce fût une invention anglaise. — (Honoré de Balzac, Le Cousin Pons, 1847)
    • On dit quelquefois d'une pièce de théâtre : « C'est un succès » et la pièce ne va pas loin. Il y a des succès passagers et il y a des succès durables. — (Antoine Albalat, Comment on devient écrivain et le travail du style, Fantasy-Editions, 2014, chapitre 1)
    • Ai-je la même réponse quand il s'agit d'une douleur passagère ou d'une douleur installée ? — (Anne Berquin et ‎Jacques Grisart , Les défis de la douleur chronique: Comprendre et accompagner les patients, éditions Mardaga, 2016)
  3. Qualifie un lieu où il y a beaucoup de passages, qui est très fréquenté , qui est passant.
    • La cour d’appel partagea alors les dommages, selon les principes de la faute commune, constatant que la victime s’était imprudemment aventurée sur un boulevard passager, sans prendre les précautions nécessaires. — (Orville Frenette, L'incidence du décès de la victime d'un délit ou d'un quasi-délit sur l'action en indemnité, Librairie de l'Université d'Ottawa, 1961, page 85)
    • Cette ancienne avenue joue le rôle des allées passagères où se promènent les habitants du village pendant les longues soirées de l'été; les jeune mères et leurs enfants, les personnes âgées en particulier, viennent nonchalamment "prendre le frais" et jeter un regard sur l'un des lieux les plus actifs de Maraussan: la coopérative, espace traditionnel des hommes. — (Richard Lauraire, Maraussan, production et producteurs d'un patrimoine social : de la célébration historiographique au rite d'initiation, dans le cadre de la mission Production, producteurs et enjeux contemporains de l'histoire locale - 1996, A.R.C.E., 1998, page 5)

SynonymesModifier

qui ne s’arrête pas

qui dure peu

où il y a du passage

DérivésModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

  •   passager figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : avion.

TraductionsModifier

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
passager passagers
\pa.sa.ʒ\
ou \pɑ.sa.ʒ\

passager \pa.sa.ʒe\ ou \pɑ.sa.ʒe\ masculin (pour une femme, on dit : passagère)

  1. (Fauconnerie) Oiseau adulte pris au passage pendant une migration.
    • Les faucons, suivant leur âge, sont niais, branchiers, sors ou hagards. On désigne sous le premier de ces noms des oiseaux pris dans l’aire. Le duvet de la première enfance recouvre encore leur tête, mais leurs membres sont déjà emplumés. S’ils ont quitté l’aire et commencent à voleter sur les branches à la suite de leur mère qui est encore obligée de pourvoir à leur nourriture, on les appelle branchiers. Dans leur première année, avant la mue, on leur donne le surnom de sors, et si l’oiseau est pris sauvage à la fin de sa première année et en livrée complète, on dit qu’il est hagard. Enfin on comprend sous le nom de passager tout oiseau adulte pris au passage pendant une migration. — (Louis Magaud d’Aubusson, La Fauconnerie au Moyen Âge et dans les temps modernes, Auguste Ghio, Éditeur, Paris, 1879)
  2. (Transport) Celui qui prend passage à bord d’un navire, ou d’un aéronef, ou d’un train, ou d’un autre véhicule de transport collectif.
    • Les avironneurs de tous âges et représentant plus de dix nationalités ont ainsi éveillé la curiosité des badauds aux abords de l’île Saint-Louis, ou surpris les passagers du métro aérien. — (journal 20 minutes, édition Paris-IDF, 5 septembre 2022, page 2)
    • L’énorme hydravion Do X [Dornier Do X] avec lequel les Allemands se proposent de transporter un nombre important de passagers et du fret d’Allemagne aux États-Unis, apparaîtra comme trop grand pour son utilisation dans un but pratique. — (Dieudonné Costes et Maurice Bellonte, Paris-New-York, 1930)
    • Seuls les passagers des avions en provenance de l’ouest sont soumis au flytoxage. Les avions venant d’Extrême-Orient ne sont jamais désinfectés. Le Pakistan ne craint que les miasmes occidentaux. — (Roger Vailland, Boroboudour, voyage à Bali, Java et autres îles, Éditions Corrêa, 1951, Éditions Du Sonneur, 2008)
    • L’avion continuait effectivement sa route sans faire de piqué ni de looping ! Ça aurait pu être amusant de varier un peu la trajectoire, mais les passagers derrière n’auraient peut-être pas apprécié… — (Marie Cerbelaud Salagnac, Le Vol de Bravo Bravo, 2001, page 63)
  3. Celui qui ne fait que passer dans un lieu, qui n’y a point de demeure fixe.
    • Je ne fais pas ma demeure ici, je n’y suis que passager.
    • Elle n’y est que passagère.
    • Les hommes ne sont que passagers sur la terre.

DérivésModifier

TraductionsModifier

Verbe Modifier

passager \pa.sa.ʒe\ ou \pɑ.sa.ʒe\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Pour un cheval, aller à une allure artificielle qui consiste en un trot écourté et raccourci, rassemblé et cadencé, caractérisé par un temps de suspension entre le moment où le cheval soulève deux jambes opposées en diagonale et le moment où il les pose.

SynonymesModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

  • passager sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier

DanoisModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun Modifier

Commun Singulier Pluriel
Indéfini passager passagerer
Défini passageren passagererne

passager \Prononciation ?\ commun

  1. Passager.
    • En passager er en person, der transporteres med et fartøj.
      Un passager est une personne qui est transportée par un vaisseau.