bénitier

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

De bénit, avec le suffixe -ier.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
bénitier bénitiers
\be.ni.tje\
 
Un bénitier. (1)
 
Un bénitier. (2)

bénitier \be.ni.tje\ masculin

  1. (Christianisme) Sorte de bassin ou de vase destiné à contenir l’eau bénite dont les chrétiens se servent pour faire le signe de la croix, pour asperger.
    • Je viens de tremper mes deux doigts dans l'eau du bénitier. J'esquisse un léger signe sur mon front, et je m'avance. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 248)
    • Il y eut des éclats de rire quand mon oncle Henri raconta comment l’oncle Auguste vida un jour une bouteille d’encre noire dans le bénitier de l’église. Il paraît qu’après cet exploit les fidèles sortaient du saint lieu avec, sur le front, de grosses taches noires qu’ils s’étaient faites en se signant. — (Jean L’Hôte, La Communale, Seuil, 1957, réédition J’ai Lu, page 48)
    • Je n’hésite pas à susciter en moi les tentations les plus criminelles pour me donner le plaisir de les repousser : […] Si je grimpais à la colonne pour faire pipi dans le bénitier ? — (Jean-Paul Sartre, Les mots, 1964, réédition collection Folio, page 26)
    • On met des bénitiers à l’entrée de toutes les églises. — Bénitier de marbre, de pierre. — Un bénitier fait d’une grande coquille.
    • Suspendre un petit bénitier au chevet de son lit. — Bénitier d’argent, de cristal, de porcelaine, etc.
  2. Mollusque bivalve du genre tridacne (Tridacna).

DérivésModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

  •   bénitier figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : église.

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

  • bénitier sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier