GauloisModifier

ÉtymologieModifier

Mot donné par Marcial et glosé conca aerea (vae de cuivre)[1][2].
Remonterait à un thème *bhasko- qui a du d’abord signifier « hotte » ou « panier »[1][2].
Le mot serait continué par le vieux-français baschoe, en français régional bâchot, bachou, en normand bachol (cuve en bois pour transporter l’eau), en français méridional bachole (cuve à raisin) et en gascon bascojo.
À rapprocher du lyonnais, ambaissi (mesure pour les fagots) qui remonterait à un mot gaulois gallo-romain *ambibascia contenant le même thème basc-[1]. On le rapproche également du vieil irlandais basc « assemblage tressé », du breton baskodenn « panier » et du latin fascis « paquet lié, fagot ».

Nom commun Modifier

bascauda

  1. Cuvette.

RéférencesModifier

  • Xavier Delamarre, Dictionnaire de la langue gauloise : une approche linguistique du vieux-celtique continental, préf. de Pierre-Yves Lambert, Errance, Paris, 2003, 2e éd. ISBN 2-87772-237-6 (ISSN 0982-2720), page 68
  • Jean-Paul Savignac, Dictionnaire français-gaulois, La Différence, Paris, 2004 ISBN 978-2729115296, page 123

LatinModifier

ÉtymologieModifier

Mot gaulois apparenté à l'anglais basket, au breton baskodenn et dérivé du radical indo-européen *bhasko- [1] (→ voir fascia et fascis en latin) avec le suffixe celtique -auda qui est dans alauda (« alouette »).

Nom commun Modifier

Cas Singulier Pluriel
Nominatif bascaudă bascaudae
Vocatif bascaudă bascaudae
Accusatif bascaudăm bascaudās
Génitif bascaudae bascaudārŭm
Datif bascaudae bascaudīs
Ablatif bascaudā bascaudīs

bascauda \Prononciation ?\ féminin

  1. Cuvette [2], panier [3]ou set de table délicatement tressé.

RéférencesModifier