FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(XVe siècle) Dérivé de base, avec le suffixe -er[1].

Verbe Modifier

baser \bɑ.ze\ ou \ba.ze\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Mettre la base d’une organisation en un lieu donné.
    • L’armée est basée à Pointe-à-Pitre.
  2. (Figuré) Fonder ; prendre pour assise, pour base.
    • Il base son raisonnement sur cette hypothèse.
    • Il se base sur son expérience.
    • Dans le paysage, comme dans le portrait et le tableau d’histoire, on peut établir des classifications basées sur les méthodes différentes [...] — (Charles Baudelaire, Curiosités esthétiques, « Salon de 1846 », 1868)
    • Personne ne m’adressait la parole, et je ne me sentais pas la force de parler le premier. [...] Je basai le succès de mon escapade sur cette indifférence, en me proposant de m’esquiver un jour, aussitôt le dîner fini, pour voler aux Galeries de bois. — (Honoré de Balzac, Le lys dans la vallée, 1836)
  3. (Luxembourg) Partir, s’en aller.

NotesModifier

Ce mot dans son emploi figuré est contesté par des puristes[2][3] ; cependant ses usages sont relativement anciens, figurant notamment dans le dictionnaire de l’Académie française de 1798, avant d’en être retiré, ou dans le dictionnaire Littré.
Il est aussi admis par l’Office québécois de la langue française[4].

SynonymesModifier

TraductionsModifier

Traductions à trierModifier

PrononciationModifier


HomophonesModifier

AnagrammesModifier

RéférencesModifier