Ouvrir le menu principal

Sommaire

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Fin du XIIe siècle) Du latin bestialis, dérivé de bestia (« bête »).

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin bestial
\bɛs.tjal\
bestiaux
\bɛs.tjo\
Féminin bestiale
\bɛs.tjal\
bestiales
\bɛs.tjal\

bestial \bɛs.tjal\ masculin

  1. Qui tient de la bête, qui appartient à la bête.
    • Les instincts bestiaux assurent la survie des espèces.
  2. (Péjoratif) Qui fait ressembler l'homme à un animal.
    • On ne doit pas attendre, chez un homme, jeune encore, cette sagesse qui substitue le bon sens à la sensation ; et, devant une proie, l’instinct bestial caché dans le cœur de l’homme, le pousse en avant. — (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)
  3. Zoophile.
    • Amour bestial, zoophilie.

DérivésModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

  • France (Vosges) : écouter « bestial »

AnagrammesModifier

RéférencesModifier

Ancien françaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin bestialis.

Adjectif Modifier

bestial \Prononciation ?\

  1. Bestial.
    • Lur bestials cors nun [non] estables
      [il] Voleit faire à Deu covenables.
      — (Marie de France, L’Espurgatoire de saint Patrice, XIIIe s.)
    • Se li hons est si bestiaus
      Qu'il n'ait de nul mestier science
      Et en desire l'ignorance
      — (Roman de la Rose)

RéférencesModifier

AnglaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin bestialis.

Adjectif Modifier

bestial

  1. Bestial, de bête.

DérivésModifier

Ancien occitanModifier

ÉtymologieModifier

Du latin bestialis.

Adjectif Modifier

bestial

  1. Bestial, de bête.

RéférencesModifier

  • François RaynouardLexique roman ou Dictionnaire de la langue des troubadours, comparée avec les autres langues de l’Europe latine, 1838–1844