Voir aussi : cabalé

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1532)[1] De l’hébreu קבלה, qabbālāh (« tradition reçue »), dérivé de קבל qibbel, (« recevoir »), représentant dans une partie ésotérique du judaïsme, la tradition mystique d’une loi secrète, donnée par Dieu à Moïse, et se transmettant par tradition orale.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
cabale cabales
\ka.bal\

cabale \ka.bal\ féminin (orthographe rectifiée de 1990)

  1. (Didactique) Tradition parmi les juifs substituant un sens mystique et allégorique au sens propre de l’Ancien Testament.
    • Les docteurs de la cabale.
  2. Science prétendant entrer en relation avec les êtres élémentaires tels que gnomes, sylphes, etc.
    • Termes de cabale.
  3. (Figuré) Complot pour nuire à autrui.
    • […] et votre Père Meynier vient de soutenir, comme une vérité certaine, que Port-Royal forme une cabale secrète depuis trente-cinq ans, dont M. de Saint-Cyran et M. d’Ypres ont été les chefs, pour ruiner le mystère de l’Incarnation […] — (Blaise Pascal, Les Provinciales, 1656-1657, seizième lettre)
    • [Dom Juan] Que si je viens à être découvert, je verrai sans me remuer prendre mes intérêts à toute ma cabale, et je serai défendu par elle envers, et contre tous. — (Molière, Dom Juan ou le Festin de Pierre, 1682, acte V, scène II)
    • Il voulait que plus tard, le juge le pense victime d’une cabale. — (Glen Cook, Le Château noir, 1999)
    • Selon les proches du maire, Khalifa Sall serait l’objet d’une cabale politique visant à l’éliminer de la course à la présidentielle dont le premier tour est fixé au 24 février 2019, dans une année jour pour jour. — (Matteo Maillard, Affaire Khalifa Sall, la fin d’un procès sous tension laisse les Sénégalais dans l’expectative, Le Monde. Mis en ligne le 24 février 2018)
  4. (Vieilli) (Par extension) Groupe de personnes animant un complot.
    • La cabale remplissait le parterre.
  5. (Néologisme) Groupe de wikipédiens se rencontrant régulièrement pour animer localement des pratiques de contributions à Wikipédia et à ses projets adjacents.
    • La cabale à la noix se retrouve notamment une fois par mois pour des animations « jeudi, c’est wiki ».

VariantesModifier

Note : La forme kabbale est parfois préférée pour désigner la tradition juive, de manière à éviter la confusion avec le sens de « complot ».

PrononciationModifier

Apparentés étymologiquesModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

TraductionsModifier

Forme de verbe Modifier

Voir la conjugaison du verbe cabaler
Indicatif Présent je cabale
il/elle/on cabale
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent que je cabale
qu’il/elle/on cabale
Imparfait
Impératif Présent (2e personne du singulier)
cabale

cabale \ka.bal\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de cabaler.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de cabaler.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de cabaler.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de cabaler.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de cabaler.

HomophonesModifier

Voir aussiModifier

  • cabale sur l’encyclopédie Wikipédia  
  • kabbale sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier

ItalienModifier

Forme de nom commun Modifier

Singulier Pluriel
cabala
\'ka.ba.la\
cabale
\'ka.ba.le\

cabale \ˈka.ba.le\ féminin

  1. Pluriel de cabala.

NormandModifier

ÉtymologieModifier

De l’hébreu קבלה, qabbālāh (« tradition reçue »), dérivé de קבל qibbel, (« recevoir »), représentant dans une partie ésotérique du judaïsme, la tradition mystique d’une loi secrète, donnée par Dieu à Moïse, et se transmettant par tradition orale.

Nom commun Modifier

cabale féminin

  1. (Rouen) (Pays de Bray) (Pays de Caux) Coterie.

RéférencesModifier

  • Alexandre Héron, Glossaire de la Muse normande de David Ferrand: dictionnaire du parler de Caux (patois normand), Slatkine Reprints (réimpression de l'édition de Rouen de 1891-1895), 1969