FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

De charme.

Verbe Modifier

charmer \ʃaʁ.me\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Produire un effet extraordinaire sur quelqu’un ou sur quelque chose par un charme magique.
    • Orphée, dit-on, charmait hommes, bêtes et arbres par les accents de sa lyre.
  2. (Par analogie) Fasciner.
    • Le serpent charme les oiseaux.
  3. (Sens figuré) Plaire extrêmement ; ravir en admiration ; séduire.
    • Non, non, la constance n'est bonne que pour des ridicules ; toutes les belles ont droit de nous charmer, et l'avantage d'être rencontrée la première ne doit pas dérober aux autres les justes prétentions qu'elles ont toutes sur nos cœurs. — (Molière, Dom Juan ou le Festin de pierre, acte I, scène II)
    • Sans être jolie, elle charme. Charmer, cela sert autant, peut-être, que de ravauder des bas. — (Anatole France, Le crime de Sylvestre Bonnard, Calmann-Lévy ; éd. Le Livre de Poche, 1967, p. 189.)
    • Charmer les yeux, l’oreille. Charmer l’esprit, le cœur. (Absolument) Mieux vaut charmer qu’éblouir.
  4. (Familier) Causer une vive satisfaction.
    • Vous me charmez en m’apprenant cela. Je suis charmé de vous voir. Il sera charmé de cette nouvelle.
    • Charmer la douleur, la peine, l’ennui, etc., de quelqu’un, c’est suspendre en lui le sentiment de la douleur, etc.
    • Charmer les loisirs de quelqu’un, c’est les lui faire passer agréablement.
    • La lecture charme ses loisirs.

DérivésModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

AnagrammesModifier

Modifier la liste d’anagrammes

RéférencesModifier

SuédoisModifier

Forme de nom commun Modifier

Commun Indéfini Défini
Singulier charm charmen
Pluriel charmer charmerna

charmer \Prononciation ?\ commun

  1. Pluriel indéfini de charm.

GalloModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Verbe Modifier

charmer \Prononciation ?\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Charmer, séduire, ravir, enjôler.
  2. Embobiner.

RéférencesModifier

  • Régis Auffray, Le Petit Matao, Rue des Scribes, 2007, 1000 pages, ISBN 978-2-90606464-5, page 156