Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1165) Dénominal de chemin.

Verbe Modifier

cheminer \ʃ(ə.)mi.ne\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Marcher, aller, faire du chemin pour arriver quelque part.
    • Les traîneaux cheminaient paisiblement et facilement. — (Jules Verne, Le Pays des fourrures, J. Hetzel et Cie, Paris, 1873)
    • Les branches les plus volumineuses de ces deux vaisseaux cheminent côte à côte dans des tractus fibreux, appelés espaces portes, accompagnés par les canaux biliaires qui véhiculent la bile dans la direction opposée […] — (Paul Richard Wheater, Barbara Young & John W. Heath, Histologie fonctionnelle, De Boeck Supérieur, 2004, p. 274)
  2. (Figuré) Évoluer.
    • [Sur la phrénologie de Franz Gall] Le bruissement de la postérité n'a pas retenu cette construction théorique révolutionnaire, et seules les bosses du pauvre Gall ont cheminé jusqu’à notre XXIe siècle balbutiant. — (Lionel Naccache, Le Nouvel Inconscient : Freud, le Christophe Colomb des neurosciences, Odile Jacob, 2009, page 269)
  3. (Militaire) Pousser en avant les travaux d’attaque contre une place assiégée.

DérivésModifier

TraductionsModifier

HomophonesModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier

Ancien françaisModifier

ÉtymologieModifier

(Vers 1165) ceminer (orthographe picarde) puis vers 1171 cheminer (Chrétien de Troyes).

Verbe Modifier

cheminer \Prononciation ?\

  1. Cheminer.

VariantesModifier

Dérivés dans d’autres languesModifier

RéférencesModifier