FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Verbe) (Date à préciser) De cheville.

Verbe Modifier

cheviller \ʃə.vi.je\, \ʃvi.je\ transitif ou intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Joindre, assembler avec des chevilles.
    • Cheviller une table, une armoire, une porte, etc.
  2. Remplir de chevilles (des vers, des poèmes qu’on écrit).
  3. (Absolument) (Versification) Faire des vers remplis de chevilles.
    • Un poète qui cheville.
  4. (Histoire des techniques) Tordre la soie, durant sa teinture.

DérivésModifier

TraductionsModifier

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
cheviller chevillers
\ʃə.vi.je\

cheviller \ʃə.vi.je\ masculin (orthographe rectifiée de 1990)

  1. Cheval qui est placé à la cheville ouvrière d’un attelage.
  2. (Musique) (Lutherie) Dispositif d’accueil des chevilles sur un instrument à cordes.
    • Le premier cheviller porte 13 chevilles, et le cheviller supérieur 8 chevilles, toutes en ivoire. — (Gustave Chouquet, Léon Pillaut, Florence Gétreau, Le Musée du conservatoire de musique, 1993)

Variantes orthographiquesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier




HomophonesModifier

RéférencesModifier