Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Déverbal de confesser.

Nom commun Modifier

confesse \kɔ̃.fɛs\ féminin au singulier uniquement Note : Il ne s’emploie que précédé de à ou de.

  1. (Religion) Action de se confesser.
    • Aller à confesse.
    • Être à confesse.
    • Retourner à confesse.
    • Il vient de confesse.
    • Mon grand frère l’abbé dit qu’avant toute chose on devait m’envoyer à confesse, puisque j’avais l’âge de raison. On me mena à confesse. Grande affaire ! Il fallait ramasser dans tous les coins de ma conscience un tas de vieux péchés qui traînaient là depuis sept ans. Je ne dormis pas de deux nuits ; c’est qu’il y en avait toute une panerée de ces diables de péchés ; j’avais mis les plus petits dessus, mais c’est égal, les autres se voyaient, et lorsque, agenouillé dans la petite armoire de chêne, il fallut montrer tout cela au curé de Récollets, je crus que je mourrais de peur et de confusion… — (Alphonse Daudet, Le petit chose, 1868, rééd. Le Livre de Poche, pages 11-12)
    • Il parlait tout bas comme à confesse : « Plus haut ! plus haut ! » lui criait-on. — (Alphonse Daudet, Le petit Chose, 1868, réédition Le Livre de Poche, pages 231-232)
    • Nous allions à confesse à jours fixes : chacune passait à son tour ; quand il n’en restait plus qu’une ou deux avant moi, je commençais à trembler. — (Marguerite Audoux, Marie-Claire, Grasset, 1910, Les Cahiers Rouges, page 51.)
    • Le curé était réduit à dire que Dieu suspendait sa colère en considération des mérites d’Adélaïde qui était bonne catholique, et il essayait, par des manœuvres habiles, de jeter la discorde dans le ménage Haudouin, exhortant l’épouse, lorsqu’il la tenait à confesse, à se refuser autant que possible aux caresses de son mari, ce qui leur eût valu des indulgences à tous les deux. Adélaïde ne voulut jamais consentir ce sacrifice à Dieu, mais après le plaisir elle ne manquait jamais à dire une prière ou deux, selon qu’il avait été. — (Marcel Aymé, La jument verte, Gallimard, 1933, collection Le Livre de Poche, page 55.)
    • Un tremblement de terre survient, il ne demande pas si vous avez été à confesse, si vous êtes entré dans une synagogue ou une mosquée, et vous êtes emporté par le principe de causalité ! — (Alain Houziaux, La psychanalyse peut-elle guérir ?, L’Atelier, 2005, page 92)

SynonymesModifier

Forme de verbe Modifier

Voir la conjugaison du verbe confesser
Indicatif Présent je confesse
il/elle/on confesse
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent que je confesse
qu’il/elle/on confesse
Imparfait
Impératif Présent (2e personne du singulier)
confesse

confesse \kɔ̃.fɛs\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de confesser.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de confesser.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de confesser.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de confesser.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de confesser.

RéférencesModifier