FrançaisEdit

ÉtymologieEdit

De l’italien cupola, attesté en architecture depuis 1348-63 et issu du bas latin cupula (« petite cuve, tonnelet »), dimininutif de cupa (« cuve »).

Nom commun Edit

Singulier Pluriel
coupole coupoles
\ku.pɔl\

coupole \ku.pɔl\ féminin

 
Une coupole.
 
Coupole (1) en coupe.
 
La coupole. (3)
  1. (Maçonnerie) Voûte hémisphérique ou engendrée par une demi-ellipse.
  2. (Architecture) Intérieur, partie concave d’un dôme ou le dôme lui-même.
  3. (Par extension) Coupole de l’Institut de France, sous laquelle se réunit l’Académie française.
    • Accueillant sous la coupole la première Académicienne à porter l’habit vert, Marguerite Yourcenar, Jean d’Ormesson se réjouissait de pouvoir enfin prononcer « un mot inouï et prodigieusement singulier : madame. » C’était en 1981. — (Raphaëlle Rérolle , « Ecriture inclusive : malaise à l’Académie française », Le Monde. Mis en ligne le 13 décembre 2017)
    • La magnifique coupole du Panthéon, le dôme terne et mélancolique du Val-de-Grâce dominent orgueilleusement toute une ville …. — (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, Paris, 1832)
  4. (Militaire) Tourelle cuirassée de forme cylindrique à sa base et surmontée d’une épaisse calotte de métal, dans laquelle on place des canons.
    • Une coupole est mobile sur son axe et permet de tirer dans toutes les directions.
  5. (Danse) Figure de breakdance consistant à faire tourner ses jambes autour de son corps, tout en conservant le buste au sol.

DérivésEdit

Vocabulaire apparenté par le sensEdit

  •   coupole figure dans les recueils de vocabulaire en français ayant pour thème : astronomie, église.

TraductionsEdit

PrononciationEdit

  • France (Île-de-France) : écouter « coupole [ku.pɔl] »

Voir aussiEdit

  • coupole sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesEdit