FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Verbe 1) Dérivé de rayer avec le préfixe dé- : « cesser de rayer des sillons », en ancien français desreer, desroyer ; apparenté à desreiar (« dévier, dérégler, déborder ») en occitan.
(Verbe 2) (XIXe siècle) Altération de drayer, réinterprété comme le verbe rayer avec le préfixe dé-[1].
(Verbe 3) (XXe siècle) Dérivé de rayer avec le préfixe dé- : « enlever les rayures ».

Verbe 1 Modifier

dérayer \de.ʁɛ.je\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Agriculture) Tracer le dernier sillon d’un champ, pour le séparer du champ voisin. Arrêter provisoirement ou définitivement le labour d’un champ.
    • Tout de suite, Jean enraya, à la place où il avait dérayé la veille ; et, faisant mordre le soc, les mains aux mancherons de la charrue, il jeta à son cheval le cri rauque dont il l’excitait. — (Émile Zola, La Terre, 1887)
    • Le laboureur a besoin de toute son habileté pour bien commencer ses raies, c’est ce qu'on nomme enrayer, bien les terminer, ce qui se nomme dérayer, et enfin exécuter régulièrement les tournées, c’est-à-dire le passage d’une raie à une autre. — (Alexandre Ysabeau, Instruments agricoles, labours, semailles, fenaison, moisson, P. Dupont, 1861, page 83)

NotesModifier

Ce verbe est parfois employé à la place de dérailler.

AntonymesModifier

ParonymesModifier

DérivésModifier

TraductionsModifier

Verbe 2Modifier

dérayer \de.ʁɛ.je\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Tannage) Égaliser l’épaisseur d’un cuir par raclage de sa face intérieure.
    • Lorsque le cuir est trop épais, soit à la tête ou à la croupe, selon la variété de peaux, on l'amincit, sur un chevalet plat, avec un couteau droit à lame légèrement recourbée, qui rabote le cuir. Le couteau s'appelle couteau à dérayer, et le travail, le dérayage. — (Ch. Kretzschmar, Les animaux à fourrures, Ch. Kretzschmar et G. Bosselet, 1923, page 261)

VariantesModifier

TraductionsModifier

Verbe 3Modifier

dérayer \de.ʁɛ.je\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Très familier) Atténuer ou faire disparaître les rayures d’une surface, notamment d’un CD ou DVD.
    • A l’intérieur, il a tout refait du parquet au plafond. Désormais, il dispose d'un espace conséquent pour afficher des centaines de jeux. « J'ai aussi plus de place pour l’atelier réparation, avec une machine à dérayer les CD », ajoute le gérant. — (Commerce : ça bouge dans le centre-ville, lesherbiers.fr, 08/03/2011)
    • Pour dérayer, il existe effectivement des machines qui abrasent légèrement la surface du disque un peu comme ceux qui remettent en état les optiques de phare. — (balvenie, message de forum, 01/06/2014)

TraductionsModifier

RéférencesModifier

  1. Jules Ronjat, La famille étimologique du provençal « draio », Revue des langues romanes, sixième série, tome 8, 1915, page 100