Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(XIIe siècle) De l’ancien français danter, donter. Du latin domitare (« dompter, soumettre »), fréquentatif de domare (« réduire, dresser, apprivoiser »).

Verbe Modifier

dompter \dɔ̃.te\ ou \dɔ̃p.te\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Réduire sous son obéissance un animal sauvage.
    • Dompter un cheval, un taureau.
  2. (Par extension) Faire obéir.
    • Dompter un enfant rebelle.
  3. (Figuré) Dominer, maitriser, soumettre ou vaincre.
    • Dompter un peuple jusqu’alors insoumis.
    • Dompter ses passions.
    • Dompter sa colère.
    • Apprendre à se dompter, à dompter ses passions.
    • On sentait une puissante individualité, que la foi s’était assujettie, mais que la règle ecclésiastique n’avait pas domptée. — (Ernest Renan, Souvenirs d’enfance et de jeunesse, 1883, collection Folio, page 137.)

SynonymesModifier

DérivésModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier