donnant donnant

Voir aussi : donnant-donnant

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Siècle à préciser) → voir donner. Répétition du participe présent donnant pour signifier que chacun doit offrir quelque chose.

Locution adjectivale Modifier

Invariable
donnant donnant
\dɔnɑ̃ dɔnɑ̃\

donnant donnant \dɔ.nɑ̃ dɔ.nɑ̃\ invariable

  1. (Familier) Exprime que l’on n’accepte de donner une chose uniquement contre une autre.
    • « Du moment qu’on traite avec l’argent, disait-il, ce n’est plus qu’une affaire où le cœur n’entre pour rien, et qui n’engage aucunement la reconnaissance. Donnant, donnant. Le talent même en pareil cas n’est qu’une obligation de probité. » — (Eugène Fromentin, Dominique, L. Hachette et Cie, 1863, réédition Gründ, page 132)
    • « Tu veux acheter ma soumission avec ces lettres ? m’écriai-je. Tu comptes me faire payer en singeries la chance que tu m’offres d’un nouveau succès ? Donnant donnant, c’est bien ça ? — (Henri Troyat, Le mort saisit le vif, 1942, réédition Le Livre de Poche, page 280)
    • Celui qui prie, en offrant quelque chose de lui-même, quelque chose de sa vie à Dieu, n’est-il pas un honnête commerçant ? Ne cherche-t-il pas à obtenir quelque chose en contrepartie de ses efforts ? Donnant, donnant… au juste prix. — (Jean-Marie Gueullette, Laisse Dieu être Dieu en toi, Éditions du Cerf, 2002, page 16)

VariantesModifier

SynonymesModifier

DérivésModifier

TraductionsModifier

Locution nominale Modifier

Invariable
donnant donnant
\dɔnɑ̃ dɔnɑ̃\

donnant donnant \dɔ.nɑ̃ dɔ.nɑ̃\ masculin invariable

  1. Échange de bons procédés.
    • Ses propositions, il faut les envisager dans le cadre d’un donnant-donnant.

VariantesModifier

SynonymesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier