FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Composé de en et de outre.

Locution adverbiale Modifier

en outre \ɑ̃.n‿utʁ\ invariable

  1. De plus.
    • L'Autriche déclarait en outre, qu'elle trouvait inadmissible que, dans l'article 3, les puissances se congratulassent de la signature de la paix entre la Prusse et le Danemarck, les hostilités ayant formellement repris. — (Eugène de Guichen, Les grandes questions européennes et la diplomatie des puissances sous la seconde république française, Paris : chez Victor Attinger, 1929, page 112)
    • En outre, la conception de l’autodéschisteur doit être telle que le blocage des dispositifs d’évacuation par la matière à éliminer soit impossible. Il doit être parfaitement automatique. — (Ch. Berthelot, Épuration, séchage, agglomération et broyage du charbon, Paris : chez Dunod, 1938, page 71)
    • En outre, j’ai rêvé que j’étais deux chats et que je jouais ensemble. — (Frigyes Karinthy, On ferme à cinq heures, 1929. Nouvelle parue dans le recueil Je dénonce l’humanité, traduite du hongrois par Judith et Pierre Karinthy, 1996.)

NotesModifier

Les puristes jugent que l’expression « en outre de » suivi d’un substantif, devrait être évitée [1]. Cette expression est aujourd’hui désuète. Comme dans l’exemple ci-dessous :
  • Monsieur s’engage à faire, en outre de sa critique, dix articles Variétés d’environ deux colonnes pour cinquante francs par mois pendant un an.
  • Mais est-ce que la distinction chez un homme ne consiste pas précisément à savoir, en outre de la pratique, tout ce qui touche au côté théorique de sa profession, à en connaître ce que vulgairement on appelle les tenants et les aboutissants ? — (Alphonse Bertillon, Identification anthropométrique, instructions signalétiques, Imprimerie Administrative, 1893, p. i-xii)

SynonymesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier