Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Date à préciser) De l’ancien français ferir.

Verbe Modifier

férir \fe.ʁiʁ\ transitif 3e groupe (voir la conjugaison)

  1. (Vieilli) Frapper. Ce verbe n’est plus usité qu’à l’infinitif et au participe passé dans quelques locutions (voir aussi féru).
    • Sans coup férir.
    • Il est féru d’astronomie.
    • Tel fiert au mur qui n’abat l’aistre. — (Proverbe ancien, cité par : Pierre Chastellain, Œuvres, Le temps recouvré, XCIX ; Librairie Droz, Genève, 1982, page 67)
    • Par hasard on vint à parler de la devise de la maison de Solar, qui était sur la tapisserie avec les armoiries, Tel fiert qui ne tue pas. — (Jean-Jacques Rousseau, Les Confessions, 1782-1789, Livre III (Rousseau cite le proverbe ci-dessus en utilisant son personnage qui s’apelle Tel))

DérivésModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier


ParonymesModifier

AnagrammesModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier