FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

 Dérivé de frotter, avec le suffixe -eur.

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin frotteur
\fʁɔ.tœʁ\

frotteurs
\fʁɔ.tœʁ\
Féminin frotteuse
\fʁɔ.tøz\
frotteuses
\fʁɔ.tøz\

frotteur \fʁɔ.tœʁ\ masculin

  1. Qui frotte.
    • […] ; l'autre par une triple dérivation aboutissant à une large plaque métallique terminée par un balai frotteur, dans le genre de ceux des collecteurs de dynamos. — (Jean-Baptistin Baille, Production de l'électricité, Paris : Hachette, 1890)
    • Elles venaient près de moi (…) bien gentilles, bien frotteuses à s’appuyer sur moi, à me faire sentir le bâillé des corsages, à rire. — (Jean Giono, Solitude de la pitié, 1932, page 109)

Nom commun 1 Modifier

Singulier Pluriel
frotteur frotteurs
\fʁɔ.tœʁ\

frotteur \fʁɔ.tœʁ\ masculin (pour une femme, on dit : frotteuse)

  1. Celui qui frotte les planchers, les parquets.
    • Est-ce que je te demande
      Si ta grand mèr’ fait du vélo, […]
      Si ton boucher joue du banjo
      Si ton frotteur fait d’la photo ?
      — (Raoul Moretti, Albert Willemetz et Yves Mirande, « Est-ce que je te demande ? », in Trois jeunes filles nues (opérette), 1926)
  2. (Droit) (Psychiatrie) Agresseur sexuel qui se frotte contre une victime sans son consentement.
    • Et elle garde le souvenir traumatisant des bals blancs, destinés à marier les filles, véritable marché aux esclaves où les « frotteurs », jeunes gens laids et maigrichons, leur écrasent les pieds en dansant, tandis que les « épouseurs » jettent un coup d’œil dans la salle pour repérer les moins vilaines, avant de se renseigner sur « la dot de la pucelle ». — (Évelyne Bloch-Dano, Une jeunesse de Marcel Proust, Stock, Paris, 2017)
    • Il est souvent difficile de distinguer un pick-pocket d’un […] frotteur […], car dans une foule leur façon de procéder est la même. — (Gustave Macé, Joli monde, 1887, page 36)
    • J’suis le joyeux frotteur à la hauteur, aimé des femmes sans pudeur — (Musique de Valcelly & Marini & paroles de Garofalo et Valcelly, Éditeur : Capdevielle (Saint-Étienne), Le joyeux frotteur. Chansonnette, 1913)
  3. (Boxe) Soigneur qui masse un boxeur entre deux rounds.
  4. (Par analogie) (Jargon politique) (Québec) Stratège et conseiller travaillant dans l'ombre en étroite collaboration avec un dirigeant politique.
    • La plus mauvaise nouvelle pour Jean-François Lisée est carrément passée sous le radar. Il y a quelques jours, Jean-François Gibeault, conseiller perpétuel du Parti québécois (PQ) en matière économique, a annoncé son départ pour le secteur privé. Il ne sera pas là pour la campagne électorale.
      On mesure souvent mal l'importance des « frotteurs » – l'étiquette, une expression consacrée sur la colline Parlementaire, fait référence aux soigneurs d'un boxeur qui massent leur poulain entre deux rounds.
      M. Gibeault, qui était là depuis 17 ans, a été mêlé à toutes les positions du PQ sur les questions économiques – de l'abolition de la taxe santé en 2012, jusqu'à l'abandon du REM en 2018.
      — (Le Soleil, 21 juin 2018)

DérivésModifier

TraductionsModifier

Nom commun 2Modifier

Singulier Pluriel
frotteur frotteurs
\fʁɔ.tœʁ\
 
Détail du frotteur d’un tramway de Toronto. (sens n°1)

frotteur \fʁɔ.tœʁ\ masculin

  1. (Technique) Dispositif de prise de courant par frottement qui équipe des véhicules à traction électrique.
  2. (Belgique) Petite brosse pour tableau noir.

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier