Voir aussi : Gene, gene, gène, gêne, -gène

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

→ voir gêner

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin gêné
\ʒɛ.ne\

gênés
\ʒɛ.ne\
Féminin gênée
\ʒɛ.ne\
gênées
\ʒɛ.ne\

gêné \ʒɛ.ne\

  1. Qui éprouve de la gêne, de la honte.
    • Comprenant sa méprise, il se sentit gêné.
  2. (Québec) Timide.
    • Sa sœur, me dit mon père, est gênée, ce qui s'appelle gênée, quand on dit gênée. Autant le gros homme est atteint de la bonne maladie d'aisance, autant celle-là souffre de la mauvaise maladie de la gêne. Il faut que tu la voies. Elle fond, quand on la bonjoure en passant, et si on s'arrête pour engager la conversation, elle rentre sous terre, ou va se cacher derrière les bâtiments. — (Félix Leclerc, Moi, mes souliers, 1955, I, 5)
  3. Qui manque d'argent pour faire face à ses obligations.
    • Me trouvant quelque peu gêné par suite de frais de voyage imprévus, et en raison de la difficulté de faire venir de l'argent de France, j'avais recouru au moyen bien simple d'écrire dans les journaux du pays. — (Gérard de Nerval, Les Filles du feu, Angélique, 1854)

TraductionsModifier

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
gêné gênés
\ʒɛ.ne\

gêné \ʒɛ.ne\ masculin (pour une femme on dit : gênée)

  1. (Populaire) Quelqu’un qui éprouve de la gêne, de la honte.
    • Fais pas le gêné !

Quasi-synonymesModifier

Proverbes et phrases toutes faitesModifier

Forme de verbe Modifier

Voir la conjugaison du verbe gêner
Participe Présent
Passé (masculin singulier)
gêné

gêné \ʒɛ.ne\

  1. Participe passé masculin singulier de gêner.

Note d’usage : Il est aussi utilisé dans la conjugaison pour gêne, première personne du singulier du présent de l’indicatif de gêner, dès lors que le pronom je est placé après.

PrononciationModifier