FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

De grain avec le suffixe -u.

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin grenu
\ɡʁə.ny\

grenus
\ɡʁə.ny\
Féminin grenue
\ɡʁə.ny\
grenues
\ɡʁə.ny\

grenu \ɡʁə.ny\

  1. Qui a beaucoup de grains.
    • Quand il nous restait du temps avant la rentrée du soir, nous allions les regarder avec ma mère, ces drôles de paysans s’acharner à fouiller avec du fer cette chose molle et grenue qu’est la terre, où on met è pourrir les morts et d’où vient le pain quand même. — (Louis-Ferdinand Céline (Louis-Ferdinand Destouches), Voyage au bout de la nuit, 1932, Gallimard (Folio #28 réédition 2019) page 123)
    • […] si la neige grenue n’a pas été amollie par la chaleur du soleil, il est facile de cheminer par-dessus la gueule de ces abîmes cachés ; le voyageur peut les ignorer comme il ignore les grottes ouvertes dans l’épaisseur des montagnes. — (Élisée Reclus, Histoire d’une montagne, inFolio Collection Achigraphy, 2011 [édition originale en 1880], page 108)
    • Racine grenue, formée de petits tubercules.
  2. Se dit aussi de cuirs dont le grain est beau et serré.
    • Du maroquin bien grenu.
  3. (Biologie) Qui est ou semble composé de petits grains.
    • Les antennes de cet insecte sont grenues.
  4. Qui semble composé de petits grains.
    • Une sorte de cendre grenue et funèbre couvrait la montagne colossale, en tous ses jaillissements, tous ses retraits, jusqu’aux pans de ciel glacé, dépoli, qui lui servaient d’horizon. — (Joseph Kessel, Les Cavaliers, Gallimard, 1967)
  5. (Géologie, Pédologie) Ayant une structure en grains, se dit d’une roche éruptive, refroidie en profondeur, dont les cristaux sont visibles à l’œil nu.

SynonymesModifier

DérivésModifier

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
grenu grenus
\gʁə.ny\

grenu \ɡʁə.ny\ masculin

  1. Grain d’un cuir.
    • Le grenu du maroquin.
    • Le grenu d’un cuir.

Apparentés étymologiquesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

AnagrammesModifier

Modifier la liste d’anagrammes

RéférencesModifier