Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Nom 1) (XIIe siècle) De l’ancien français gruel (« grain d’avoine ou d’orge dépouillé de son enveloppe et grossièrement moulu »), diminutif de gru[1].
(Nom 2) Dérivé de grue avec le suffixe -au.

Nom commun 1 Modifier

Singulier Pluriel
gruau gruaux
\gry.o\
 
Femme faisant du gruau (1).

gruau \ɡry.o\ masculin

  1. (Agriculture) Grain mondé et moulu grossièrement.
    • Gruau d’avoine, d’orge, de froment. Farine de gruau.
    • à côté d’un beurre éblouissant de fraîcheur, le gros pain bis du villageois et le pain de gruau doré, cher à l’estomac blasé de l’habitant des villes — (Alexandre Dumas, Joseph Balsamo, 1846)
  2. (Par extension) Bouillie de ce grain.
    • Le gruau engraisse.
  3. (Cuisine) Eau ou sa tisane de ce grain.
    • Boire du gruau.

DérivésModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

  gruau figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : farine.

TraductionsModifier

Nom commun 2Modifier

gruau \Prononciation ?\ masculin

  1. Grue plus petite que l’on met en mouvement par un tourniquet (au lieu d’une roue) fixé au bâti, la rotation de la flèche étant limitée par la tension du câble relié au treuil.

Nom commun 3Modifier

Singulier Pluriel
gruau gruaux
\gry.o\

gruau \ɡry.o\ masculin

  1. (Désuet) (Ornithologie) Petit d’une grue.

SynonymesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

  • gruau sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier

  • « gruau », dans TLFi, Le Trésor de la langue française informatisé, 1971-1994 → consulter cet ouvrage