Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1176-1186) hyraut en ancien français, de l’ancien bas vieux-francique, heriwald, forme infléchie de *hariwald (« chef d’armée »), composé de *hari (« armée ») et de *wald (« qui règne ») → voir her (« sergent ») et gelde (« troupe »), gautier en ancien français.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
héraut hérauts
(h aspiré)\e.ʁo\
 
Hérauts portant le triomphe de l’empereur Maximilien à la bataille, par Albrecht Altdorfer.

héraut (h aspiré)\e.ʁo\ masculin

  1. Sous le régime féodal, officier chargé des publications solennelles et des messages importants ayant, en outre, des fonctions administratives dans la vie publique et dans la gestion des cérémonies.
    • Un héraut appela les noms, et, selon qu’ils étaient appelés, les tireurs s’avancèrent et lancèrent leurs flèches. — (Alexandre Dumas, Othon l’archer, 1839)
    • Le comte entra le lendemain dans Bruges avec une merveilleuse cohue de chevaliers. Le précédaient ses hérauts d’armes qui sonnaient horriblement de la trompette. — (Aloysius Bertrand, Gaspard de la nuit, 1842)
  2. En Grèce antique, messager officiel dans les relations internationales.
    • À l’époque homérique, comme à l’époque archaïque et classique, le rôle du héraut dans les relations internationales est celui d’un porte-parole chargé de transmettre un message officiel entre puissances souveraines [...]. — (Louise-Marie Wéry, « Le meurtre des hérauts de Darius en 491 et l’inviolabilité du héraut », L’antiquité classique nº 2, Paris, 1966, p. 468, sur persee.fr, consulté le 5 juillet 2017.)
  3. (Par extension) Annonciateur, messager.
    • Comme si le musicien redevenait, pour quelques heures, ce héraut s’adressant à la fois aux hommes et aux dieux… — (La magie inaltérable des théâtres antiques. Jean Yves DANA - Journal La Croix 19-20 juillet 2014)
  4. (Figuré) Apologiste.
    • […] la mise au point qui suit nous permettra toutefois de dénoncer la facilité avec laquelle les hérauts de l’astrologie s’adonnent à la désinformation. — (Les grands esprits manipulés par les astrologues, dans Le Québec sceptique, no 56, printemps 2005, p. 29)
    • Être accueillie par l’ancien héraut de la lutte contre l’occupant syrien, lorsqu’on affirme que Bachar El Assad est la « seule solution viable pour la Syrie », c’est une belle prouesse. — (Sorj Chalandon, Le Pen goûte aux plaisirs du sérail, dans Le Canard enchaîné, 22 février 2017, page 1)

Quasi-synonymesModifier

Apparentés étymologiquesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

HomophonesModifier

Voir aussiModifier

  • héraut sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier