hydrophile

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du Grec, mot composé de hydro- (eau) et -phile (ami, qui aime).

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
hydrophile hydrophiles
\i.dʁɔ.fil\

hydrophile \i.dʁɔ.fil\ masculin et féminin identiques

  1. Qui aime l’eau.
  2. Qui absorbe facilement l’eau.
    • Le coton ou la ouate hydrophile utilisé en médecine, pour l’hygiène ou la toilette.
  3. (Chimie) Se dit d’une substance, ou d’un groupement moléculaire, ayant une affinité pour l’eau et les solvants polaires.
    • On peut en conclure que les perméants hydrophiles utilisés ne donnent pas lieu à une adsorption sensible sur les structures musculaires (auquel cas R aurait une tendance à augmenter dans le domaine des concentrations faibles). — (Archives des sciences physiologiques, 1960, volumes 14 à 15, page 307)
    • Sur une surface hydrophile comme le verre ordinaire, l’eau s’étale ; on dit qu’elle mouille la surface. — (Jean-Louis Chaussade, et Maryvonne Pellay. « Physique, chimie et biologie », Jean-Louis Chaussade éd., Les 100 mots de l’eau. Presses Universitaires de France, 2012, pp. 3-22.)
    • Le savon est obtenu à partir d’un mélange d’acide gras et d’une base forte (hydroxyde de sodium ou de potassium). Les molécules le composant sont amphiphiles et leur structure peut être comparée à celle d’une épingle. La tête de l’épingle est hydrophile alors que la tige est composée d’une longue chaîne d’acide gras, hydrophobe. — (Julie Kern, Pourquoi le savon est-il efficace contre le coronavirus ?, Futura, 29 mars 2021)
  4. (Botanique, Écologie) Se dit d’une plante qui croit dans des milieux inondés durant plusieurs mois de l’année (voir aussi : amphibie). Intermédiaire entre hygrophile et amphibie puis aquatique.
    • Les végétations hydrophiles et halophiles se retrouvent dans les trois zones pratiquement sans changement. Parmi les plantes hydrophiles, les joncs, les typhas, les phragmites, se retrouvent partout, de même que les halophiles : Cressa cretica, Cyperus divers, Atriplex et des Salsola, Suaeda, Salicornia, Halocnemon et Arthocnemon. — (Jacques Henry Durand, Arrêter le désert, 1988)
    • La complexité naturelle culmine près des voies d’eau où la forêt de terra firme s’enrichit des espèces hydrophiles de la forêt de várzea. — (Gilles Maréchal, Le Brésil et les Brésiliens: guide de découverte, 1995, page 14)
  5. (Botanique) Se dit d’une pollinisation qui a lieu dans l’eau.
    • La pollinisation est le plus souvent entomophile [chez les Asterides]. Mais le disque nectarifère ─ manque chez le genre Plantago où la pollinisation est anémophile, et le genre Callitriche chez lequel la pollinisation est hydrophile. — (Michel Botineau, Botanique systématique et appliquée des plantes à fleurs, 2010, page 1059)

SynonymesModifier

AntonymesModifier

MéronymesModifier

TraductionsModifier

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
hydrophile hydrophiles
\i.dʁɔ.fil\

hydrophile \i.dʁɔ.fil\ masculin

  1. (Zoologie) De la famille des hydrophilidés, coléoptère ovale des eaux douces stagnantes et à la livrée noire uniforme.
    • Avec 5 cm de long, l’hydrophile est l’un des plus gros insecte aquatique d’Europe.

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier