impériale

Voir aussi : imperiale

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

→ voir impérial.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
impériale impériales
\ɛ̃.pe.ʁjal\

impériale \ɛ̃.pe.ʁjal\ féminin

  1. Monnaie d’or du poids de quatre deniers quatre grains (100 grains, ou grammes 5,32) et au titre de vingt-trois carats trois quarts (0, 99).
    • L’impériale se frappait en Flandre.
  2. (Par ellipse) Dôme en impériale, c’est à dire ayant la forme de deux S qui se rejoignent au sommet, rappelant la forme de la couronne d’un empereur.
    • Le hall donnait dans l’entrée d’où partait une cage d’escalier bien ronde, galbée à l’impériale, où le bruit de la pluie grondait. — (Jean Giono, Le hussard sur le toit, 1951, réédition Folio Plus, page 437)
  3. Dessus d’un ciel de lit en forme de dôme impérial ou de dôme ordinaire.
    • Et la merveille de sculpture que ce lit, avec son ample impériale surmontée d’une couronne de roses — (Edmond de Goncourt, La maison d'un artiste, t. 2, 1881, page 197)
  4. Dessus d’un carrosse en forme de dôme.
  5. Toit d’un moyen de transport en commun sur lequel des voyageurs peuvent monter.
    • C’est en omnibus qu’il venait, mon cher, et sur l’impériale, encore, pour ses trois sous. — (Émile Gaboriau, L’Argent des autres , 1874)
    • Le groupement des silhouettes des gens sur une impériale d'omnibus ou de chemin de fer, leurs rencoignements dans l'intérieur de ces voitures; […]: tels sont les spectacles qu’il aime et qu'il excelle à reproduire. — (Duranty, « Daumier », dans la Gazette des beaux-arts, vol. 17 - 2e période, Paris, 1878, page 528)
    • De volumineux autobus arrivent, chargés à craquer : leur toit est même garni de paysans hilares assis en rang, à la place des marchandises, comme sur une impériale. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • Deux individus, un homme et une femme, qui semblaient rechercher la solitude, s’étaient pourtant installés sur l'une des impériales de seconde classe. — (Pierre Souvestre et Marcel Allain, Fantômas, La Guêpe rouge, 1912, Éditions Robert Laffont, Bouquins, tome 5, page 652)
  6. (Botanique) (Par ellipse) Couronne impériale.
  7. (Par ellipse) Prune impériale.
  8. (Par ellipse) Barbe à l’impériale.
    • Il tirait et tordait nerveusement, sous une énorme moustache, un pinceau d’impériale grisonnante. — (André Gide, La porte étroite, 1909, Le Livre de Poche, page 78)
    • C’était un homme d’un certain âge, à la moustache toute blanche ; portant des favoris et l’impériale, selon la mode de 1850. — (Pierre Souvestre et Marcel Allain, Fantômas, L’Agent secret, 1911, Éditions Robert Laffont, Bouquins, tome 1, page 957)
    • Dans la loge était le même concierge que de notre temps, un peu vieilli, son impériale ayant blanchi, notamment. — (Valery Larbaud, Fermina Márquez, 1911, réédition Le Livre de Poche, page 241)
    • Une lourde impériale lui couvre la lèvre inférieure et le menton, empêchant de juger la bouche. — (Marguerite Yourcenar, Souvenirs pieux, 1974, collection Folio, page 299)
    • Il y a un siècle à peine, en France, seuls étaient glabres les hommes d’Église et les domestiques. Barbes fluviales des socialistes et des anarchistes, favoris des libéraux et des maitres d’hôtel, impériale des bonapartistes, rouflaquettes des apaches, les visages affichaient les convictions politiques et les conditions sociales. — (Dominique Jamet, Halte peau lisse !, dans Marianne (magazine), n° 758, 29 octobre 2011, page 92)
  9. (Œnologie) Bouteille pouvant contenir six litres de liquide et destinée à recevoir de l'eau-de-vie ou un vin de Bordeaux.

DérivésModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier


TraductionsModifier

Forme d’adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin impérial
\Prononciation ?\
impériaux
\Prononciation ?\
Féminin impériale
\Prononciation ?\
impériales
\Prononciation ?\

impériale \Prononciation ?\

  1. Féminin singulier de impérial.

RéférencesModifier