magistrature

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1472)[1] Dérivé de magistrat avec le suffixe -ure.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
magistrature magistratures
\ma.ʒis.tʁa.tyʁ\

magistrature \ma.ʒis.tʁa.tyʁ\ féminin

  1. Dignité, charge de magistrat.
    • Il est nécessaire de dire quelques mots de deux magistratures qui, bien moins importantes, quant à l’étendue réelle de leurs attributions, le sont cependant beaucoup par l’influence et la considération qu’elles donnent à ceux qui en sont revêtus. — (Anonyme, Angleterre. - Administration locale, Revue des Deux Mondes, 1829, tome 1)
    • Vieilli dans la magistrature, où il avait pris une roideur et une sévérité de profession, il donna sa démission de président de chambre, en 1851. — (Émile Zola, La Curée, 1871)
  2. Corps des magistrats de l’ordre judiciaire.
    • Cet homme fait honneur à la magistrature.
    • Entrer dans la magistrature.
    • Magistrature assise, les juges et conseillers.
    • Magistrature debout, les membres du parquet.
    • Magistrature suprême.
  3. Temps durant lequel un magistrat exerce ses fonctions.
    • Le fait a eu lieu durant sa magistrature.

DérivésModifier

HyponymesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier

ItalienModifier

Forme de nom commun Modifier

Singulier Pluriel
magistratura
\ma.d͡ʒi.stra.ˈtu.ra\
magistrature
\ma.d͡ʒi.stra.ˈtu.re\

magistrature \ma.d͡ʒi.stra.ˈtu.re\ féminin

  1. Pluriel de magistratura.