marqueterie

Voir aussi : marquèterie

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Mot dérivé de marqueter, avec le suffixe -erie.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
marqueterie marqueteries
\maʁ.kə.tʁi\
 
Jardinière en marqueterie. (1)

marqueterie \maʁ.kə.tʁi\ féminin (orthographe traditionnelle)

  1. (Menuiserie) Ouvrage de bois de diverses couleurs, appliqués par feuilles minces sur de la menuiserie, de manière à former des compartiments.
    • La porte du pullman de queue, fermée à clef, s'ouvrit : superbement, admirablement vide, la voiture offrait à ses visiteurs impromptus le plus admirable décor de marqueterie en bois de rose — jaune citron et carmin pâle — qui se pût imaginer. — (Pierre-Jean Remy, Orient-Express, vol.2, Albin Michel, 1984)
  2. Mosaïque faite de large panneaux.
    • Marqueterie de marbre, Ouvrage de marbre de diverses couleurs, formé de lames minces appliquées sur une dalle de pierre.
  3. (Sens figuré) Ouvrages de l’esprit composés de morceaux qui n’ont pas entre eux de liaison, ou de morceaux empruntés.
    • Ce discours est une marqueterie.
    • Mon livre est toujours un. Sauf qu'à mesure qu'on se met à le renouveler afin que l'acheteur ne s'en aille les mains du tout vides, je me donne loi d'y attacher, comme ce n'est qu'une marqueterie mal jointe, quelque emblème supernuméraire. — (Montaigne, Essais, III, 9.)

Variantes orthographiquesModifier

Apparentés étymologiquesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier