FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin punitio.
 Dérivé de punir avec le suffixe -tion.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
punition punitions
\py.ni.sjɔ̃\
 
La fessée est une punition.

punition \py.ni.sjɔ̃\ féminin

  1. Action de punir, d’infliger une correction à quelqu’un.
    • La punition des crimes et des délits appartient aux juges criminels.
    • Dans la plupart des cas, je crois que l’exemple du mal serait moins dangereux sans le soulignement de la punition. Celle-ci ne garantit pas l’avenir, elle n’intimide que les inoffensifs, tandis qu’elle donne de l’intérêt au mal. Infailliblement les enfants sont fiers d’un camarade coupable d’une action « à suite répressive ». — (Léon Frapié, La maternelle, Librairie Universelle, 1908)
  2. Châtiment ; peine que l’on fait subir pour quelque faute ou quelque crime.
    • […]: ils prétendent que Tyndare oublia Vénus dans un sacrifice qu'il offrit à tous les dieux , et qu'en punition de ce mépris, Vénus fit en sorte que les filles de ce prince fussent bigames , trigames, et désertrices de leurs maris. — (Dictionnaire historique et critique de Pierre Bayle, t.7 (G-Hem), Paris, Desoer, 1820, page 546)
    • Ce malheur, cet accident lui est arrivé par punition de Dieu, par punition divine, C’est Dieu qui lui a envoyé cette disgrâce pour le châtier, pour le corriger.
    • Henry de Malestroit fut donc élargi, mais sa punition, pour être plus lente, ne devait pas être moins terrible. — (Alexandre Dumas, La comtesse de Salisbury, 1861)
    • Et il n’a connu que les enfants des autres, qui l’ont fait souffrir : de là, sa haine de l’enfant, cette chair à punitions — (Émile Zola, Le Docteur Pascal, G. Charpentier, 1893, chapitre II)

SynonymesModifier

AntonymesModifier

DérivésModifier

Apparentés étymologiquesModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier