FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Siècle à préciser) Du latin quinarius (« de cinq, par cinq »).

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
quinaire quinaires
\ki.nɛʁ\

quinaire \ki.nɛʁ\ masculin et féminin identiques

  1. (Mathématiques) Qui est divisible par cinq.
    • Cinquante est un nombre quinaire.
  2. (Arithmétique) Qui compte par cinq.
    • Système quinaire.
  3. (Informatique) Qui utilise cinq.
    • Le code quinaire ou code deux-parmi-cinq est un système de numération décimale binaire suivant lequel chaque chiffre décimal est représenté par un numéral binaire composé de cinq bits dont deux sont d’une variété, généralement des uns, et trois de l’autre variété, en général des zéros. Par exemple, pour une pondération de 6-3-2-1-0, les chiffres de 1 à 9 donneront les numéraux 00011, 00101, 01001, 01010, 01100, 10001, 10010, 10100, 11000 ; par exception, zéro sera codé 00110.
  4. (Par extension) Qui ne comporte que cinq éléments ou ne propose que cinq options, précisément, strictement et invariablement.
    • Le système numéral le plus progressif, et peut-être le plus fréquent dans les langues naturelles connues, est le système décimal qui a pour base le nombre dix, mais il existe aussi des systèmes autres que décimal. Ce sont :
      […]
      - le système
      quaternaire avec le nombre quatre pour base, existant, là encore, dans certaines langues indigènes de l’Amérique (comme le tshumash [chumash], cf. Beeler 1964), et dans certaines langues papoues (keva) ;
      - le système
      quinaire qui a pour base le nombre cinq, dans de nombreuses langues d’Afrique, d’Amérique, d’Australie, d’Océanie et d’Asie, telles que le mamban du groupe indonésien de l’ouest, le wolof du Sénégal, des langues soudanaises, etc. ;
      - le système
      hexanaire qui a pour base le nombre six, dans plusieurs langues africaines (balanté, bola, papel), papoues (kimaghama, kanoum, kati) et californiennes (wintou, nomlaki, patwine, maidou, cf. Beeler 1961) ;
      […]
      - le système
      vicésimal qui a pour base le nombre vingt. — (Alfred F. Majewicz, « Le Rôle du doigt et de la main », in Fanny de Sivers, éditeur, La Main et les doigts dans l’expression linguistique II : Actes de la Table Ronde Internationale du CNRS, Sèvres (France), 9–12 septembre 1980, collection Documents Eurasie 6, SELAF / Lacito (Laboratoire de langues et civilisations à tradition orale), Paris / Ivry, 1981, ISBN 2-85297-112-7, pages 193–194)

SynonymesModifier

DérivésModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
quinaire quinaires
\ki.nɛʁ\

quinaire \ki.nɛʁ\ masculin

  1. (Antiquité) Nom par lequel les monétaires anciens et les archéologues désignent les pièces de monnaie de deuxième grandeur, fabriquées soit en or, soit en argent.
    • Quinaire d’or, quinaire d’argent.
    • Parmi les nombreuses monnaies d’or et d’argent émises par l’atelier monétaire de Lugdunum, qui était, d’après Strabon, en pleine activité au premier siècle de notre ère, une des plus anciennes est un quinaire frappé au nom d’Antoine. — (Charles Lenthéric, Le Rhône, histoire d'un fleuve, Plon, 1892, t. I, p. 375)

TraductionsModifier

PrononciationModifier

AnagrammesModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier