FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin stimulare.

Verbe Modifier

stimuler transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Aiguillonner ; exciter.
    • La cravache ou la gaule est aussi nécessaire pour le travail de la haute école que pour celui du dressage, car elle doit servir à exagérer la puissance de l’écuyer pour stimuler le cheval […]. — (Félix van der Meer, Connaissances complètes du cavalier, de l'écuyer et de l'homme de cheval, page 238, Lebègue & Cie à Bruxelles & Dumaine à Paris, 1865)
    • Ce serait un comble que pour sortir de la crise financière, on oriente l'épargne vers les dettes souveraines. Je préfère qu'on stimule l'économie par la production. — (François Hollande, « Si je suis élu, je passerai un contrat avec l'industrie », dans L'Usine nouvelle, n°3246, 30 juin 2011, p.32)
  2. (Médecine) Exciter ; animer.
    • Ce médicament est propre à stimuler les fonctions digestives, le système nerveux.
  3. (Économie) Relancer

DérivésModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

ParonymesModifier

RéférencesModifier