Étymologie

modifier
(Date à préciser) Dérivé de tabac, avec le suffixe -ière (cf. tabatier pour la personne).

Nom commun

modifier
Singulier Pluriel
tabatière tabatières
\ta.ba.tjɛʁ\
 
Tabatière en corne sculptée représentant la Maison de Napoléon à Sainte-Hélène. (sens 1)
 
Une collection de tabatière du Musée de la Pipe et du Diamant de Saint-Claude dans le Jura français. (sens 1)
 
Une tabatière sur un toit. (sens 2)
 
À droite, sans son couvercle, une tabatière porte fusible en porcelaine datant de 1957. (sens 4)

tabatière \ta.ba.tjɛʁ\ féminin (pour un homme, on dit : tabatier)

  1. Petite boite où l’on met du tabac à priser.
    • J'ai du bon tabac dans ma tabatière
      J'ai du bon tabac, tu n'en auras pas.
      — (refrain d'une chanson attribuée à abbé de l'Attaignant, au XVIIIe s.)
    • Il tenait le haut bout, maniait une large tabatière, où il puisait seul pour ne point déroger, et faisait aux paysans la lecture d'un vieux journal russe à moitié pourri,… — (Chevalier Léopold de Sacher-Masoch; Don Juan de Kolomea, dans les « Contes Galiciens », traduction anonyme de 1874)
    • Mon voisin de droite prisait et, quand nous nous trouvions rapprochés, il me lançait sa tabatière dans laquelle je prenais de toutes petites pincées, histoire de faire comme les autres, de m’éclaircir le cerveau en éternuant. — (Émile Guillaumin, La vie d’un simple, 1904, page 127)
    • Comme elle tire sa tabatière, Tantôt lui demande une prise; c'est du tabac à la menthe. — (Jean Giraudoux, Retour d'Alsace - Août 1914, 1916)
  2. (Par ellipse) (Menuiserie) Fenêtre à tabatière ou plutôt châssis à tabatière. Fenêtre de toit ayant la même inclinaison que celui-ci.
    • C’est une petite chambre au cinquième, une de ces mansardes où la pluie tombe droite sur les vitres à tabatière, et qui — la nuit venue comme maintenant — semblent se perdre avec les toits, dans le noir et dans la rafale. — (Alphonse Daudet, La soupe au fromage, dans Contes du lundi, 1873, Fasquelle, collection Le Livre de Poche, 1974, page 178)
    • Couché sur son grabat, suçant sa pipe éteinte et ne pensant à rien, c’est la même étoile que le père Pâqueux regarde par la tabatière percée entre les chevrons. — ( Roger Martin du Gard, Vieille France, Gallimard, 1933 ; réédition Le Livre de Poche, page 145)
    • Je lève illico le panneau vitré de ma tabatière, ce qui me permet de constater qu’une belle journée se prépare. — (Frédéric Dard ({San-Antonio), Le Secret de Polichinelle, Fleuve Noir, 1958, page 129)
  3. (Armement) Mécanisme à charnière permettant l'ouverture de la culasse d'un fusil.
    • Toute la journée les fédérés ont tiraillé, et la tabatière du fusil d’Henri lui a craché à la figure. Il a l’œil droit tout meurtri, plein de grains de poudre, mais l’œil est intact. — (Lettre d'Alix Payen à Louise Milliet, Issy, 18 avril 1871)
  4. (Électricité) Ancien modèle, actuellement interdit, de porte-fusible en porcelaine composé d'un boîtier dans lequel des agrafes métalliques supportent un fusible ou des vis pour y mettre un fil de plomb, le tout fermé par un couvercle également en porcelaine.
    • Lorsque le fil neutre de la distribution est relié au sol, il convient de placer un parasurtension sur le fil de phase et, sur le fil neutre , une tabatière dans laquelle on remplace le fusible par un conducteur de cuivre qui réunit alors le neutre directement au sol tout en permettant la coupure pour vérification. — (Revue générale de l'électricité, avril 1931, page 553)
    • Examinons un coupe-circuit du type « tabatière ». Enlevons le couvercle. — (Journal des Instituteurs et des Institutrices, volume 96, 1950, page 377)
  5. Ouvrière qui travaille à la fabrication du tabac.
  6. (Rare) Femme vendant du tabac.
    • La tabatière — Sauveur se plaisait à nommer ainsi la dame affable et dodue qui tenait la petite boutique tabac-journaux-papeterie du bourg — se fendit pour lui d’un large sourire en tranche de pastèque. — (Hélène de Monaghan, Suite en noir, Librairie des Champs-Élysées, 1970, chapitre Samedi 19 août)

Dérivés

modifier

Vocabulaire apparenté par le sens

modifier

Traductions

modifier

Prononciation

modifier

Voir aussi

modifier

Références

modifier