tant soit peu

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Date à préciser) → voir tant, être et peu

Locution adverbiale Modifier

tant soit peu \tɑ̃ swa pø\

  1. Si peu que ce soit.
    • Donnez-m’en tant soit peu.
    • Je ne souhaite pas à quelqu'un qui aime tant soit peu son métier de connaître les affres par lesquelles je passai au cours des six premiers mois qui suivirent mon retour à Novo-Petrovsk. — (Pierre Benoit, Le Soleil de minuit, Albin Michel, 1930, réédition Le Livre de Poche, page 103)
    • Quelle folie d’avoir cru que le résultat apparent de nos efforts importe tant soit peu… Ce qui compte, c’est ce pauvre effort lui-même pour maintenir la barre, pour la redresser, – surtout pour la redresser… — (François Mauriac, Le Mystère Frontenac, 1933, réédition Le Livre de Poche, page 169)
    • Quand à seize ans on est poète, et un tant soit peu joli garçon, il est certains airs qui font oublier qu’on est bête. — (Philippe Sollers, Une curieuse solitude, Seuil, 1958, réédition Le Livre de Poche, page 19)
  2. Très peu.
    • Attendez tant soit peu.
    • Mettez-en tant soit peu.
    • — Je vous demande bien pardon, monsieur, si je suis un peu long, c’est que je me suis foulé tant soit peu le bras en relevant M. de Thou, qui lui-même relevait monsieur le marquis pendant la grande culbute. — (Alfred de Vigny, Cinq-Mars, Michel Lévy frères, 1863)
    • Je suis dans la classe des grands, qui se fichent de moi tant soit peu, mais sans que ça me gêne ; qui ont l’air de faire les malins, et que je trouve bêtes, mais bêtes !… — (Jules Vallès, L’Enfant, G. Charpentier, 1889)
    • À la fin de cette période, il écrivit à son ami Coleridge une lettre mémorable dont voici quelques mots : « Ma vie a changé tant soit peu dernièrement, les six semaines qui ont terminé l’année dernière et commencé celle-ci, votre serviteur les a passées à l’asile de fous de Hoxton. Je suis devenu plus raisonnable maintenant et ne mords personne. » — (Julien Green, Charles Lamb, dans Suite anglaise, 1927, réédition Le Livre de Poche, page 56)
    • Des étudiants passaient sans hâte, avec une nonchalance particulière que le jeune homme s’efforça d’imiter tant soit peu, car tout lui paraissait bien à l’Université, et il voulait faire comme tout le monde, ressembler à ceux qu’il appelait mentalement « les autres ». — (Julien Green, « Moïra », 1950, réédition Le Livre de Poche, page 20)

Locution nominale Modifier

tant soit peu \tɑ̃ swa pø\ masculin invariable Note d’usage : Toujours avec l’article indéfini un.

  1. Une très faible quantité.
    • Donnez-m’en un tant soit peu.

TraductionsModifier

RéférencesModifier