Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

Forme d’adjectif indéfini Modifier

Singulier Pluriel
Masculin tout
\tu\

tous
\tu\
Féminin toute
\tut\
toutes
\tut\

tous \tu\

  1. Masculin pluriel de tout.
    • Et ne voit-on pas, en plein vingtième siècle que nous sommes, s’agiter et pérambuler des suffisances harnachées de tous les hochets flatteurs, mais dont la seule prétention constitue le mérite, des faux-cols éblouissants surmontés d’officielle sottise et, de-ci de-là, quelques gredins dont s’adorne le blason tel que le définissait Aurélien Scholl : « de galons d’or sur champs d’habits ! ». — (Henri Mériot, Les Belles Légendes de Saintonge, La Découvrance éditions, pages 134-135)
    • Il a parcouru tous les États-Unis.
    • Lettre à tous ceux qui aiment l’école.
    • Entre amis tous biens sont communs.

DérivésModifier

Forme de pronom indéfini Modifier

Singulier Pluriel
Masculin tout
\tu\

tous
\tus\
Féminin toute
\tut\
toutes
\tut\

tous \tus\

  1. Masculin pluriel de tout.
    • Et tous, me voyant en bons termes avec le maître tout-puissant, sont pour moi pleins d'amabilité et de prévenances. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 95)
    • Le long des boutiques éclairées, des ombres se succédaient sans hâte. Il y avait des nègres, quelques Chinois, des blancs. Tous reluquaient les filles. — (Francis Carco, Brumes, Éditions Albin Michel, Paris, 1935, page 41)
    • Les géants de l’acier ont détrôné les rois du pétrole en 2004. […]. Les dix hommes d'affaires qui se sont le plus enrichis l'an dernier détiennent tous des parts dans les sociétés métallurgiques. — (Pascal Airault, Russie : les magnats de l'acier roulent sur l'or, Jeuneafrique.com, 14 février 2005)
    • Nous tous. Vous tous. Eux tous.
  2. (Littéraire) Tout le monde. — Note d’usage : Il est, dans ce cas, utilisé seulement comme sujet.
    • La Perse n’a point de caste. Tous sont égaux chez elle au point de vue religieux. — (Jules Michelet, Bible de l’Humanité, Calmann-lévy, 1876, p. 77)
    • De même si beaucoup, si la plupart, pour ne pas dire tous, négligeaient depuis de longues années leur devoir pascal, il ne s’en trouvait pas un qui, à l’heure dernière, n’appelât à son chevet ce brave vieux bougre qui les avait vus vivre […] — (Louis Pergaud, Le Sermon difficile, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)

TraductionsModifier

→ voir tout le monde

PrononciationModifier

  • France : écouter « tous [tus] »

HomophonesModifier

AnagrammesModifier