tout d’une pièce

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(XVIIIe siècle) Composé de tout, d’, une et pièce.

Locution adverbiale Modifier

tout d’une pièce \tu d‿yn pjɛs\

  1. (Génériquement) Ensemble, toutes les parties agissant d’un même mouvement.
    • Le grand obélisque de Rome est tout d’une pièce. — (Dictionnaire de l'Académie françoise, Tome premier [-second]: L-Z, Volume 2, à Paris chez la Vve Brunet, 1762, p. 368)
  2. D’un seul tenant.
    • Il a dormi cette nuit tout d’une pièce pour dire qu’il a dormi sans interruption. — (Dictionnaire de l'Académie françoise, Tome premier [-second]: L-Z, Volume 2, à Paris chez la Vve Brunet, 1762, p. 368)
    1. (Fauconnerie) D’une même couleur.
      • On dit des oiseaux tout d’une pièce, c’est-à-dire d’une même couleur. — (M. Diderot, disctionnaire raisonné des sciences et des métiers, tome XXV, 1780, p. 751)
  3. (Figuré) Caractérise une personne rigide qui n’a point de souplesse dans l’esprit, ni dans la conduite.
    • Un homme tout d’une pièce relève chagrinement les railleries qu’on fait de lui. — (Dictionnaire universel françois et latin dit de Trévoux, volume 5, 1743, p. 193)
    • Quant aux personnages verniens, ils sont tout d’une pièce, totalement bons ou totalement méchants, et ils se meuvent en vertu des ressorts les plus conventionnels. — (Michel Tournier, Jules Verne ou le Génie de la géographie, dans Les vertes lectures, collection Folio, 2007, pages 88-89)

SynonymesModifier

AntonymesModifier

DérivésModifier

PrononciationModifier

TraductionsModifier